Accueil | Par Catherine Tricot | 5 août 2013

MuCEM, « Le noir et le bleu. Un rêve méditerranéen »

Le MuCEM démarre sa première saison avec quatre expositions. Déambulation dans les allées du musée...

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

C’est la grande exposition temporaire
d’ouverture du MuCEM. Il ne faut pas
la rater. Elle est le pendant à la galerie
permanente en traitant de l’espace méditerranéen
à travers le temps. Conçue
par Thierry Fabre qui longtemps anima
l’excellente revue consacrée aux
cultures méditerranéennes, La Pensée
de Midi
, l’exposition ouvre sur cette
phrase lourde de sens de Walter Benjamin
 : « Il n’est pas de document de
civilisation qui ne soit en même temps
un document de barbarie. »
Le noir et le
bleu. C’est le balancier de Thierry Fabre.
Dans le détail, on peut discuter. Disons
néanmoins que l’exposition fait la part
belle aux conquêtes, napoléoniennes
pour commencer, coloniales ensuite. De
très belles figures ressortent de cette
partie, celle d’Abd el-Krim par exemple.
Son histoire de militant anticolonial, chef
de guerre du Rif contre les armées espagnoles
et françaises en 1926, est relatée
à travers un beau documentaire de
Daniel Cling. La colonisation française
de l’Algérie prend une place prépondérante.
Les documents photographiques
sur la lutte pour l’indépendance sont de
grandes qualités. Comme ces photos de
paysans algériens que l’armée française
soumet. La tristesse des colons sur le
bateau du retour contraste avec la joie
de cette jeune femme algérienne, ivre de
bonheur à l’indépendance. On retiendra
un très beau court-métrage de fiction sur
l’avenir promis aux Palestiniens, une tour
de luxe dans un petit désert entouré de
barbelés. L’actualité rattrape la fiction
(lire sur regards.fr « En Palestine, le plan
Marshall-Kerry ne fait pas rêver »
). L’exposition
se termine par la présentation en
simultanée des manifestations du monde
méditerranéen au cours de l’année 2011-
2012. Madrid, Tunis, Le Caire, Athènes,
Benghazi. Le printemps est là.


MuCEM
1, esplanade du J4, Marseille
Tarifs Musée + Expos : 8€/5€
Tarifs Expos : 5€/3€
http://www.mucem.org/fr

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

Forum sur abonnement

Pour poster un commentaire, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas encore enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?