Accueil > Société | Par Rémi Douat | 8 janvier 2012

Atlantico, la droite complexée

À droite, Atlantico ? Un an après sa naissance, le site libéral a la
coquetterie de ne pas franchement assumer son positionnement
politique. Nous l’avons parcouru pour vous.

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

La conférence de presse donnée
par Atlantico il y a un an
pour son lancement révélait une
ambivalence encore à l’œuvre
aujourd’hui. Interrogé sur sa ligne
politique, le directeur de publication Jean-Sébastien
Ferjou fera son possible pour ne pas répondre
à la question. Un pure player de droite,
concurrent de Médiapart et Rue89 ? « Disons
que les mots capitalisme et libéralisme ne
nous font pas peur
 », élude-t-il. Mais de là à
dire qu’Atlantico est de droite, pas question.
Ce n’est pourtant pas un gros mot. Pourquoi
une telle réticence ? À leur décharge, se revendiquer
capitaliste en pleine crise, c’est un peu
comme si un diabétique obèse ne jurait que par
Mac Do.

Parmi les gros actionnaires, on trouve Xavier
Niel (Free), Marc Simoncini (fondateur de
Meetic) et Charles Beigbeder, entrepreneur
et secrétaire national de l’UMP, chargé de la
« pédagogie de la réforme » et candidat à la
présidence du Medef en 2005. On trouve également
Arnaud Dassier, qui a travaillé aux campagnes
présidentielles de Jacques Chirac en
2002 puis de Nicolas Sarkozy en 2007.

Si les contributeurs les plus assidus sont des libéraux
et des conservateurs pur sucre, on trouve
également des signatures plus surprenantes :
Christian Rol, ex-militant du GUD, auteur d’un
bouquin coécrit avec Maxime Brunerie, le militant
d’extrême droite qui a tenté d’assassiner
Jacques Chirac. Mais aussi Gérard de Villiers
l’auteur de romans de gare qui voyait, dans une
interview donnée à Minute, « de très bonnes
choses
 » dans le FN. Mais pas de conclusion
hâtive. Atlantico brouille totalement les pistes.
On trouve dans la liste des contributeurs (très)
intermittents le communiste Patrice Bessac, les
sociologues Alain Bertho et Monique Pinçon
Charlot (un seul article publié)… Qu’importe,
Jean-Sébastien Ferjou se dit victime des «  journaux-
bien-pensants-conformistes-et-bobos
 » [1]
qui livrent une définition réductrice du site. Et
comme Regards n’a pas envie de rejoindre
cette cohorte mal-pensante, on s’est appliqué
à lire Atlantico.

Pour démarrer on a choisi de taper dans un
article récent intitulé : « La jeunesse est libérale
sans le savoir.
 » C’est parce qu’ils sont libéraux,
ces jeunes, que le Printemps arabe a eu lieu,
raconte le papier. Avant d’en arriver à la marotte
d’Atlantico, cette fiscalité qui étouffe la liberté.
« Quand on entre dans la vie active, il est difficilement
supportable de voir la somme des
taxes et impôts confisquer plus de la moitié de
son pouvoir d’achat
. » Une pensée pour tous les
précaires qui aimeraient bien être imposables.
Suivent les « fonctionnaires qui devraient être
moins nombreux
 », l’école qui devrait s’ouvrir
à l’entreprise, la réduction du coût du travail…
Sur les impôts, pléthore d’articles. Leurs titres :
« L’impôt sur le revenu sert-il à quelque chose ? »,
« Compétitivité : baissons les impôts », « Maîtriser
les dépenses publiques : attention à la
hausse d’impôts », « Plus d’impôts, c’est moins
de croissance ». Indignés, mobilisés, syndiqués
de tout poil… planquez-vous, Atlantico ne vous
fait pas de cadeau. Tandis qu’un article titre,
« Vaclav Havel n’était pas un indigné, car lui prenait
le risque d’agir », un autre cogne sur la figure
du manifestant : « Les Indignés ne renversent
rien, sauf quelques poubelles. Les Indignés
s’assoient sur les marches de l’Opéra Bastille et
crient qu’ils ont pris la Bastille
 ». Les révoltés des
pays arabes ? « Ils ont renversé quelques dictateurs
 : formidable ! Il y avait parmi [ces révoltés]
quelques démocrates mais beaucoup de fondamentalistes
musulmans. Ah bon ? Ne gâchons
pas la fête avec ce genre de détail
 », ironise l’auteur.
Allez on vous laisse, on a un papier sur les
profiteurs des aides sociales à terminer.

Notes

[1influence.fr

Portfolio

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

Forum sur abonnement

Pour poster un commentaire, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas encore enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?