Accueil > Ecologie | Par | 21 avril 2009

Chantier du réacteur EPR : Sortir du nucléaire dénonce de nombreuses malfaçons

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Sortir du nucléaire pointe 4 rapports d’inspection qui établissent de nombreuses erreurs d’EDF

L’EPR, non conçu pour résister à un crash d’avion, sera encore plus vulnérable face à ce risque

Tout en rappelant qu’un réacteur nucléaire est toujours dangereux, même quand il a été construit de façon convenable, le Réseau "Sortir du nucléaire" attire l’attention sur de nouvelles révélations concernant le chantier du réacteur EPR en construction à Flamanville (Manche). Les erreurs et malfaçons font que ce réacteur, s’il entre un jour en service, sera encore plus dangereux que l’on pouvait le craindre. Lundi 20 avril 2009, l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a mis en ligne 4 rapports d’inspection (*) qui attestent de la gravité de la situation.

Une nouvelle fois, "Sortir du nucléaire " reproche à l’ASN de ne pas communiquer pour attirer sur ses propres rapports l’attention de l’opinion, qui mérite pourtant de connaître la vérité. Il est tout aussi légitime de se demander pourquoi l’ASN a retenu plusieurs mois des rapports d’inspection, comme celui du 14 novembre 2008, alors que celui tout récent du 8 avril 2009 est publié simultanément. Une façon de "noyer" les informations ?

L’inspection du 8 avril 2009, menée sur le thème "génie civil du bâtiment combustible" a donné lieu à pas moins de trois "constats d’écarts notables" pour des dérogations non justifiées, des incohérences dans les procédures de qualité, et des contrôles incomplets concernant la réalisation du génie civil.

L’inspection du 11 février 2009 portait sur la réalisation de la "coque avion", partie d’ouvrage supposée protéger le réacteur et d’autres éléments en cas de chute d’avion. Depuis la publication par le Réseau "Sortir du nucléaire" d’un document confidentiel défense - action à l’origine de l’espionnage des antinucléaires par EDF - il est acquis que l’EPR n’est pas conçu pour résister à un crash d’avion de ligne. La vulnérabilité de l’EPR sera certainement encore plus grande que prévu puisque l’inspection a donné lieu à deux "constats d’écarts notables" dont le non-respect d’exigences du code de la construction et de réalisation du génie civil.

L’inspection du 22 janvier 2009, consacrée au "génie civil de la station de pompage", a donné lieu à deux "constats d’écarts notables", portant sur la non détection de la présence de défauts et le manque de rigueur général du titulaire de contrat « génie civil » concernant la qualité.

Il faut aussi rappeler que l’inspection du 14 novembre 2008, dont le compte-rendu est donc publié très tardivement, déclinait d’innombrables et inquiétantes fautes et irrégularités, en particulier concernant les soudures du "liner" (peau d’étanchéité métallique de l’enceinte de confinement). Tout laisse à penser que de nombreuses soudures irrégulières ont eu lieu.

Une fois de plus, il apparaît que l’industrie nucléaire est incapable de maîtriser ses propres activités. Les chantiers EPR de Finlande (dirigé par Areva) et de Flamanville (dirigé par EDF) semblent rivaliser en terme d’erreurs, de retards et de surcoûts. En plus des déconvenues financières qui vont inévitablement retomber sur les citoyens français, comment ne pas penser que, si ces réacteurs entrent un jour en service, tout ceci risque de se terminer par des incidents graves voir un véritable accident nucléaire ?

(*) 8 avril 2009 : http://www.asn.fr/sites/default/files/files/INS-2009-EDFFA3-0018.pdf

19 février 2009 : http://www.asn.fr/sites/default/files/files/INS-2009-EDFFA3-0007.pdf

22 janvier 2009 : http://www.asn.fr/sites/default/files/files/INS-2009-EDFFA3-0002.pdf

14 nov. 2008 : http://www.asn.fr/sites/default/files//files/INS-2008-EDFFA3-0011_0.pdf

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

Forum sur abonnement

Pour poster un commentaire, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas encore enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?