Accueil > Idées | Par Jean-Claude Oliva | 1er juillet 2000

Chronologie et dromologie

Si le temps n’est plus ce qu’il était, c’est que nous vivons une fantastique accélération à la fois technologique et culturelle. Pour le meilleur et pour le pire.

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

L’accélération technologique et culturelle est un processus anthropologique, consubstantiel à l’évolution humaine. Reste que nous vivons une accélération dans l’accélération. Urbaniste et essayiste, Paul Virilio mène depuis vingt ans des études sur la vitesse, et prépare un ouvrage sur la dromologie (de dromos, la course).

Constatant le caractère "catastrophique et impitoyable" du XXe siècle, Paul Virilio l’attribue notamment "au progrès lui-même, aux découvertes scientifiques et techniques". Selon lui, "avec la révolution de l’information, les règles de l’ordinateur, du portable... on est dans la dictature de l’immédiateté et de l’ubiquité" . Et d’annoncer un nouvel esclavage non plus du corps mais de la pensée. Avec les TGV, Superjet, Internet, Webcaméra, "la perception que l’homme a du monde est de moins en moins vaste. La possibilité d’une incarcération psycholo-gique se fait jour. La carte mentale du monde que nous avons risque de subir une contraction qui nous rendra la vie invivable". Cela s’expliquerait par la perte de la notion des distances. "Si la circonférence de la Terre fait 40 000 km, qu’un homme mesure en moyenne 1,70 m, il y a là une réalité qui touche au monde propre et au corps propre. La proportionnalité fait partie de l’être. En déformant ces proportions, la technologie nous fait entrer dans la démesure" .

Si l’on peut admettre avec Paul Virilio que le développement technologique modifie en profondeur l’être humain, si on doit être attentif avec lui à la "négativité de l’objet technique", vigilant face à tous les risques anthropologiques encourus, pour autant on ne saurait en rester là. Car nous sommes les enfants de l’accélération technologique qui a, d’ores et déjà, modifié l’homme, c’est-à-dire le monde de l’homme.

Au-delà de l’évidence de l’accélération technologique, prend-on la mesure du changement culturel ? "Tandis que le bouleversement de pensée et l’intégration dans les activités humaines du tout-voiture ont demandé cinquante ans, l’informatique en demandera peut-être cinq" remarque Bodil Jönsson, professeur de physique, dans Dix considérations sur le temps (1), un petit ouvrage (vite) devenu un best-seller en Suède. Reste que notre relative lenteur à intégrer ces bouleversements est peut-être notre meilleure assurance-vie. Bodil Jönsson donne un cours inattendu à cette réflexion sur la modification du comportement humain. "

Le fossé des générations s’accentue également. Admettons que le rythme du changement s’est multiplié en quelques années. Il est alors possible que la différence entre des gens nés en 1995 et en 2000 soit aussi grande que celle qui existait entre deux générations." Autre conséquence, "le temps de l’adolescence s’est peu à peu prolongé afin d’acquérir les connaissances que l’époque exige d’un adulte. [...] Qu’arrivera-t-il si les adolescents des années 1990 se révèlent être les premiers des générations futures pour qui l’âge adulte n’existe quasiment pas ?" Sans aller jusque-là, l’idée d’une formation tout au long de la vie est à présent communément admise, Bodil Jönsson soulignant surtout la nécessité de reconnaître à l’enfance et à l’adolescence leur valeur intrinsèque dans le présent plutôt que seulement dans l’avenir. Et de faire appel aux jeunes "pensologues" pour diriger la société : "la plus grande responsabilité de la jeune génération est de tenter de développer de nouveaux modèles de pensée et de montrer ce qui se produit lorsqu’on part de réflexions nouvelles". Une idée d’avenir ? n J.-C.O.

1. Bodil Jönsson, Dix considérations sur le temps, Gallimard, 180p, 85 F.

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Du même auteur

1er juillet 2000
Par Jean-Claude Oliva

L’empire du temps

1er juin 2000
Par Jean-Claude Oliva

Echec et neem

Vos réactions

Forum sur abonnement

Pour poster un commentaire, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas encore enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?