Accueil > N° 21 - Septembre 2005 | Par Karine Gantin | 1er septembre 2005

Etats-Unis, la fracture syndicale

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Ailleurs aussi se pose la question de la riposte aux stratégies néolibérales... La puissante centrale syndicale américaine AFL-CIO a ainsi connu une importante scission en juillet lors de son congrès : les syndicats des services (la SEIU), des transports (les Teamsters), ainsi que le commerce, les employés d’hôtel et l’agriculture, soit au total un tiers des adhérents, ont quitté l’organisation du vieux John Sweeney pour fonder leur propre organisation, Changer pour gagner. Leurs reproches à la maison mère : l’entêtement dans une stratégie de lobbying politique aux côtés du camp démocrate, le refus d’investir dans la réflexion sur les changements économiques mondiaux et dans le recrutement d’adhérents dans les nouveaux services, le cantonnement aux bastions industriels anciens.

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Sur le même thème

Vos réactions

Forum sur abonnement

Pour poster un commentaire, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas encore enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?