Accueil > Culture | Par Jean-Baptiste Ferrière | 28 mai 2008

Fairplaylist fait vibrer Ménilmontant

Du 19 au 25 mai 2008, le quartier de Ménilmontant et ses environs ont accueilli la deuxième édition du festival « Ménilmontant, capitale de la musique équitable et écologique » organisé par l’association Fairplaylist.

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Une semaine durant, le festival « Ménilmontant, capitale de la musique équitable et écologique » a insufflé un vent de folie dans ce quartier emblématique de l’Est parisien. Six soirées de concerts dans des lieux mythiques où l’on a pu entendre une kyrielle de genres musicaux différents : Sanseverino, Fantazio, Surnatural Orchestra, Cumbia Ya !, El Kerki Marcel ou Ola Kvernberg étaient notamment de la partie. Soutenue par le Fonds social européen, l’association organisatrice Fairplaylist a même sorti l’année dernière une compilation en écho à cet événement. Conçu « selon un cahier des charges écologique strict », ce disque réunit les titres phares de certains groupes présents lors du festival.

Depuis sa création en 2003, Fairplaylist oeuvre pour « l’émergence d’un commerce musical plus équitable ». Et pour ce faire, elle a posé les bases d’une filière nationale solidaire impliquant tous les acteurs de cette chaîne : artistes, producteurs, programmateurs et directeurs de lieux de spectacles, de radios et de télévisions, journalistes, public... A force de ténacité, Fairplaylist a tissé un réseau de distribution de proximité : magasins biologiques, enseignes de commerces équitables, librairies indépendantes, disquaires de quartier.

Le but ? « Améliorer les revenus des artistes ainsi que la visibilité et la diffusion de leurs musiques, explique Gilles Mordant, directeur artistique du festival. Adopter une pratique plus juste et plus écologique de la fabrication du disque, en revalorisant le disque comme objet à part entière : l’objet-disque ». Et d’ajouter : « Cette démarche nécessite de renouveler le cadre éthique de l’industrie musicale actuelle en proie au business des majors ». Une seule devise : penser global, agir local.

Pour consulter la charte du commerce équitable de l’association , cliquer sur

MP3 - 2.1 Mo

Entretien audio :

Pour écouter l’interview de Gilles Mordant, directeur artistique du festival et initiateur du projet Fairplaylist , cliquer sur

MP3 - 4.1 Mo

SOIREE DU LUNDI 19 MAI A LA JAVA :

Après avoir tourner à travers toute l’Europe, le chanteur et contrebassiste Fantazio sort avec son groupe un premier album sobrement baptisé « The Sweet Little Mother Fucking Show ». Celui que l’on surnomme « l’homme aux doigts défoncés » a brûlé les planches de la Java dans une veine rockabilly faussement rétro.

Pour écouter l’interview audio du chanteur et contrebassiste Fantazio , cliquer sur

MP3 - 6.2 Mo

Pour écouter des extraits du concert , cliquer sur

MP3 - 4 Mo

SOIREE DU MARDI 20 MAI A LA JAVA :

Influencé par la musique manouche, Stéphane Sanseverino sort en 2001 son premier album « Le tango des gens ». Le succès est au rendez-vous. Il est officiellement récompensé aux Victoires de la Musique 2003 où il reçoit la victoire du groupe ou artiste révélation scène de l’année. Suivent un deuxième disque « Les Sénégalaises » en 2004, puis « Exactement » en 2006. Place au swing et à l’enthousiasme.

Pour écouter l’interview de Sanseverino , cliquer sur

PDF - 185.7 ko

Pour écouter des extraits du concert , cliquer sur

MP3 - 9 Mo

SOIREE DU MERCREDI 21 MAI SUR LA PLACE DU METRO DE MENILMONTANT :

La fanfare Surnatural Orchestra regroupe une vingtaine de musiciens réunis autour d’un projet de création de jeu sonore et visuel. Un répertoire nourri de différentes traditions, formulé en compos-arrangements originaux et en improvisations dirigées, où les vents divers se chauffent à la rythmique, s’accompagnent, se répondent et s’affrontent, entre thèmes ambitieux, solos endiablés et rythmes soutenus. A découvrir.

Pour écouter l’interview du saxophoniste Jeannot Salvatori , cliquer sur

MP3 - 8.5 Mo

Pour écouter des extraits du concert , cliquer sur

MP3 - 9.2 Mo

SOIREE DU SAMEDI 24 MAI AU STUDIO DE L’ERMITAGE :

Cumbia Ya ! fait de la cumbia un genre. Elle puise dans la mémoire populaire colombienne des perles rares pour ramener à nous, avec leurs compositions originales, toute la saveur des grands classiques du répertoire colombien. L’osmose parfaite entre la culture française, argentine et colombienne.

Pour écouter l’interview croisée de Soledad, chanteuse et clarinettiste, et Abo, chanteur et tromboniste du groupe , cliquer sur

MP3 - 6.7 Mo

Pour écouter des extraits du concert , cliquer sur

MP3 - 9.8 Mo

Plus d’infos sur http://www.fairplaylist.org/

titre documents joints

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

Forum sur abonnement

Pour poster un commentaire, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas encore enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?