Accueil > Culture | Par King Martov | 14 février 2007

"In Prison : Afroamerican prison music from blues to hip-hop » (Trikont, septembre 2006)

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Les USA ne compte pas moins de 2 millions et demi de prisonniers et un tiers des afro-américains entre 20 et 40 ans sont répertoriés dans les dossiers de la police, locale ou fédérale. En recoupant ces deux chiffres, on comprend rapidement qu’écrire sur l’univers carcéral, quelque soit les motifs (apologie des caïds, dénonciation de la violence, etc...), ne représente pas qu’une figure de style, mais bel et bien un moyen pour les artistes blacks de parler directement aux premiers concernés, d’une réalité désespérément et massivement ancrée dans la vie quotidienne des ghettos.

Cette compilation rassemble un panorama de 19 titres sur cette cruelle tradition de la "prison music", du bluesman Bill By Arnold au rappeur Akon, sans oublier des titres enregistrés derrière les barreaux comme celui de The Escort. La vraie BO qu’il faudrait mettre derrière « Prison Break ».

King Martov

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

Forum sur abonnement

Pour poster un commentaire, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas encore enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?