Accueil > Culture | Par Julia Moldoveanu | 1er octobre 2004

Jardins de clarté/ Claire Malroux

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Claire Malroux est poète et traductrice de poésie : Emily Dickinson, Walace Stevens, Derek Walcott... Ainsi a-t-elle dormi « La tête sur la mousse/Dans la grotte des mots » ... Une certaine façon de regarder l’autre en se regardant vient peut-être de ces fréquentations. Un vécu poétique entre feu et glace, entre spontanéité et érudition, entre mot frivole et expression savante. « Née de la roche ignée/de l’espace/fluide au goût/de feu et de sable/la poésie comme toi/Loin sous les déserts/chemine/pour entretenir la soif/et tirer de l’opaque/les jardins de clarté »  : en terre de paradoxes, éclairée par le feu follet Emily, Claire Malroux expérimente son étrange recherche à travers le langage pour arriver à être Claire. Zooms, Plans rapprochés, Conversations, elle observe et écoute le monde sans être sûre de le saisir. Ce qui est loin peut être plus près qu’on ne le croit et ce qui semble proche, « plus loin que le soleil » , lui susurre Emily Dickinson. « Mieux que la pluie le ciel de plomb/ne montre combien il y a loin/de la chose au mot mais aussi/Combien le mot est plus que la chose » , avoue-t-elle dans « Alphabet d’avril ». Continuer à explorer cette « Etonnante génétique du langage/Consonnes liquides et venteuses/ Sombres et vives voyelles » , la percevoir, c’est vivre. Et les sources de cette gnosie sont multiples, « une pyramide de fraises/Parfaite » , « Trois ou quatre papillons » , l « Arbre parlant » . En contrepoint : « Toujours il y aura cette attente/D’un monde en chemin vers la beauté/A contre-courant de l’entropie/L’angoisse n’y voit qu’une graine déchirée par le vent » . On ne sort pas le même de cette lecture, plus serein, peut-être, plus réconcilié avec ce « fantôme grisé » du « dernier jardinier » qui passe. Moins prétentieux aussi.

Claire Malroux , Ni si lointain , Le Castor Astral, 2004, 12 ?

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

Forum sur abonnement

Pour poster un commentaire, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas encore enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?