Accueil > Economie | Par Jean-Baptiste Ferrière | 28 janvier 2008

La commission Attali accouche d’un rapport libéral

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Jacques Attali a remis mercredi 23 janvier son rapport sur la libération de la croissance. Nicolas Sarkozy s’est montré d’accord sur l’essentiel de ses propositions exceptées celles sur la réforme du principe de précaution et sur la suppression des départements. Ce rapport libéral a néanmoins suscité des réactions contrastées. Il est censé permettre à la France d’obtenir le fameux point de croissance supplémentaire que le président s’est engagé à aller chercher. Jacques Attali a affirmé que son rapport était « prêt » à être appliqué et que toutes ses mesures formaient un « ensemble ».

Sur le rapport rassemblant 316 propositions, les membres de la commission en ont présentées les principales :

Education et formation :

 Augmentation des métiers de la petite enfance à la rentrée 2008.

 Augmentation de la formation dans ces métiers.

 Sur l’université, généralisation d’une année de stage incluse dans le cursus.

 Création de 10 pôles universitaires de taille mondiale, sur 10 nouveaux campus, et développement des partenariats public-privé.

Environnement :

 Création de 12 éco-villes

Entreprises :

 Pour les PME, limiter les délais de paiement par la loi à 30 jours.

Numérique :

 Réduire la fracture numérique : avec le haut débit pour tous en 2011 et le très haut débit pour tous en 2016 ; en favorisant l’équipement en ordinateur des ménages défavorisés.

Rapports sociaux :

 En matière sociale : favoriser la négociation pour produire les règles sociales, revoir la représentativité pour les organisations syndicales, que la validation des accords se fasse par accord majoritaire.

Lutte contre le chômage :

 Sur le chômage des jeunes, créer un bonus-malus favorisant les entreprises qui embauchent des jeunes, notamment des jeunes de banlieue.

 Création de « contrats d’évolution », favorisant la sécurisation des parcours professionnels.

 Soutien individuel plus fort dans la recherche d’emploi.

 Développement de la formation pour les demandeurs d’emploi.

Commerce et service :

 Supprimer les numerus clausus sur les professions réglementées (taxis, pharmaciens...)

 Ouvrir à la concurrence les secteurs protégés, notamment la distribution.

Immigration :

 Accueillir plus de travailleurs immigrés qualifiés. 250 000 immigrés accueillis par an correspond à 0,5% de croissance par an en plus. Accueillir plus d’étudiants, de chercheurs, d’artistes.

Services publics et fonctionnement de l’Etat :

 Evaluer l’efficacité des services publics et des agents de la fonction publique.

 Instaurer des primes de performance dans la fonction public.

 Evaluer les projets de loi après mise en oeuvre.

 Renforcer l’échelon régional et supprimer les départements d’ici 10 ans.

Dette :

 Réduire les déficits par une baisse de 20 milliards d’euros par an de la dépense publique. Par exemple en désindexant pendant cinq ans les transferts de crédits de l’Etat vers les collectivités territoriales, et par la mise sous condition de ressources les allocations familiales.

Un séminaire gouvernemental se tiendra début février pour décider des mesures prioritaires. La « loi sur la modernisation économique » présentée au printemps « inclura des mesures du rapport », a promis le chef de l’Etat.

Entretien audio :

Pour écouter l’interview de Michel Husson, économiste, membre de la Fondation Copernic et du conseil scientifique d’Attac, porte-parole du portail de contre-expertise OUPS (Observatoire unitaire des politiques sociales) , cliquer sur

MP3 - 5.2 Mo

titre documents joints

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

Forum sur abonnement

Pour poster un commentaire, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas encore enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?