Accueil > Culture | Par King Martov | 9 janvier 2007

« La musique de Paris Dernière 5 » (Naïve)

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

On peut légitimement détester « Paris dernière », émission phare de la chaîne câblée « Paris Première », au départ lancée par Thierry Ardisson, longtemps entre les mains inspirées de Frédéric Tadéi, et désormais confié aux soins de Xavier de Moulins. Le principe est imparable, pour qui aime parcourir la capitale dès la nuit tombée : l’animateur se promène by night, de lieux atypiques (bar branché, boite de partouze, etc) en interview des personnalités du moment, généralement en promo. Dès lors, libre à chacun d’apprécier ou non l’intérêt du concept. Mais la bande son ne laisse jamais indifférent. Fondée sur la quête inépuisable de la reprises la plus improbable, les désormais cinq volumes nous ont révéler d’impressionnantes surprises comme les Leningrad cow-boys reprenant « Happy Together », en compagnie des cœurs de l’Armée rouge, le terrible « Funky Town » par Treponem Pal ou « Heart of Glass » par les Puppini Sisters. Que voulez-vous, les bobos n’ont pas toujours mauvais goût !

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

Forum sur abonnement

Pour poster un commentaire, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas encore enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?