Accueil > Politique | Par La rédaction | 2 janvier 2013

Le dessin de l’année 2012

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Le 27 septembre à la tribune de l’Onu, le premier ministre israélien Benyamin Netanyahou se découvre une double vocation de pédagogue et d’artiste peintre. Surprenant son monde, il brandit le croquis d’une bombe à la mêche allumée (façon Tintin chez les terroristes) censée symboliser les trois étapes de développement du programme nucléaire iranien. Cerise sur le gâteau, il y trace la ligne rouge à ne pas franchir. Impressionnant. Mais beaucoup moins classe qu’Arafat qui, à la même tribune le 13 novembre 1974, avait invité le monde à choisir : « Je suis venu porteur d’un rameau d’olivier et d’un fusil de révolutionnaire, ne laissez pas tomber le rameau de ma main ». Finalement, en 2012, on a choisi un mec d’extrême-droite qui dessine des bombes.

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

Forum sur abonnement

Pour poster un commentaire, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas encore enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?