Accueil > Société | Par La rédaction | 17 octobre 2012

Libé mange son chapeau

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Ainsi va la presse. Presque un mois après la Une choc de Libération montrant une photo de Bernard Arnault une valise à la main barrée d’un audacieux « Casse toi riche con », le quotidien semble faire amende honorable. Il titrait hier sur « l’Art et l’ISF, la révolte des musées », se faisant l’écho des inquiétudes des musées et collectionneurs à propos de la taxation des œuvres de plus de 50 000 euros qui risquerait de fragiliser la culture en France. L’audace éditoriale ayant un prix (- 700 000 euros dans les caisses du journal, LVMH et quelques autres en geste de solidarité ayant décidé de retirer leurs pubs), on est tenté de lire entre les lignes, et d’y voir une sorte d’appel sur l’air de « ne me quitte pas ». La morale de l’histoire ? La presse, pour bouffer, a bien du mal à se passer et des riches et des cons.

Pour aller plus loin, relire notre entretien avec Jean Stern, auteur des Patrons de la presse nationale (éd. La Fabrique, paru le 15 octobre).

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

Forum sur abonnement

Pour poster un commentaire, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas encore enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?