Accueil > Société | Par Dorothée Thiénot | 27 février 2012

Malades sous contrôle

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

« L’absentéisme représente un coût
financier et humain considérable pour
votre entreprise. Pensez aux indemnités
versées, à l’augmentation de la charge
de travail, au mécontentement qu’il
suscite chez vos collaborateurs fidèles
au poste…
 »
Employeurs, Securex est là
pour vous aider. Mais aussi Mediverif,
Dexia-Sofaxis, Cesame, Contrôle
Médical Service… La liste est longue des
entreprises qui font appel à ces services,
afin de vérifier que le salarié est bien au
fond de son lit.

Toujours viril, Xavier Bertrand
avait averti les auditeurs de RTL, en
novembre dernier : « Les contrôles
vont être beaucoup plus importants
et, en plus, si vous êtes pris, vous
rembourserez.
 » Tremblez, citoyens.
Les entreprises de contrôle des
salariés en arrêt maladie, employant
des médecins libéraux pour effectuer
les contrôles, factureraient dans les
200 euros la « contre-visite ». Ces boîtes
ont commencé à fleurir en 2004, quand
le même Xavier, prétextant l’énorme
manque à gagner que représentent
ces arrêts maladies injustifiés dans
ce pays de branleurs qu’est la France,
avait autorisé les entreprises à faire
appel elles-mêmes à des médecins pour
effectuer des contre-visites. En fait,
les abus sont plutôt rares. Seuls 10%
des arrêts maladie contrôlés – ce qui
ne représente qu’une faible partie des
arrêts – sont déclarés abusifs. Bref.
Sentant le vent tourner, Securex et
consorts proposent également des
diagnostics en entreprise : il s’avère
que les mauvaises conditions de
travail favorisent le stress, et donc
l’absentéisme. La faute au salarié ?

A-t-on encore le droit d’être malade ?

Report de soins faute de moyens, dilution du
principe de solidarité, logique individualiste et
réformes néolibérales… Le fameux système à
la française prend l’eau et laisse de plus en plus
de patients au bord du chemin. La santé est
devenue l’une des priorités des Français et sera
au coeur de la campagne présidentielle.

Portfolio

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

Forum sur abonnement

Pour poster un commentaire, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas encore enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?