Accueil > Monde | Tribune par Khaled Khalifa | 9 février 2012

« Mon peuple, qui a fait face à la mort le torse nu... », une lettre du syrien Khaled Khalifa

Depuis la Syrie, l’écrivain syrien Khaled Khalifa a écrit cette lettre ouverte. Pour dénoncer les crimes commis actuellement par le régime de Bachar El Assad contre son peuple ; et pour appeler à la solidarité. Nous la publions.

Vos réactions (2)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Chers amis, écrivains et journalistes du monde entier,
notamment en Chine et en Russie, je tiens à vous informer
que mon peuple est exposé à un génocide.

Depuis une semaine les forces du régime syrien intensifient
les attaques contre les villes rebelles en particulier Homs,
Zabadani, les banlieues de Damas, Rastan, Madaya, Wadi
Barada, Figeh, Idlib et dans les villages de la montagne de
Zawiya. Depuis une semaine et jusqu’au moment où j’écris
ces lignes, plus de mille martyrs sont tombés, dont
beaucoup d’enfants, et des centaines de maisons ont été
détruites sur les têtes de leurs habitants.

La cécité qui a frappé le monde a encouragé le régime à
tenter une élimination de la révolution pacifique en Syrie,
avec une force répressive inégalée. Le soutien de la Russie,
la Chine, l’Iran et le silence du monde face aux crimes
commis en plein jour, a permis le meurtre de mon peuple par
le régime depuis onze mois. Mais dans la dernière semaine,
du 2 février à aujourd’hui, les signes du massacre se sont
clarifiés. La scène de centaines de milliers de Syriens
descendus dans les rues de leurs villes et villages la nuit du
massacre de Khalidiya, dans la nuit du vendredi au samedi
dernier, les mains levées en prières et en larmes, brise le
coeur, et place la tragédie humanitaire syrienne au centre du
monde. C’est une expression claire de notre sentiment d’être
des orphelins, abandonnés par le monde et par les
politiciens satisfait par les paroles vaines et les sanctions
économiques, qui n’empêchent pas les assassins et ne
retiennent pas les chars baignés de sang.

Mon peuple, qui a fait face à la mort le torse nu et en
chansons est en ce moment même assujetti à une
campagne de génocide. Nos villes rebelles sont dans un état
de siège sans précédent dans l’histoire mondiale des
révolutions. Le personnel médical est empêché de secourir
les blessés, les hôpitaux de campagne sont bombardés de
sang-froid et détruits, l’entrée est interdite aux organisations
de secours, les lignes téléphoniques sont coupées, et la
nourriture et les médicaments sont bloqués, si bien que la
contrebande d’un sac de sang ou d’une tablette de Setamol
dans les zones touchées est considéré comme un crime
digne d’emprisonnement dans des camps de détention, dont
les détails vous horrifieront un jour.

Dans toute son histoire moderne, le monde n’a pas connu de
tels vaillance et courage, que ceux manifestés par les
révolutionnaires Syriens dans toutes nos villes et villages. Le
monde n’a pas non plus connu un tel silence, et une
connivence dans le silence qui est dès à présent considéré
comme une complicité dans le crime et l’extermination de
mon peuple.

Mon peuple est un peuple de paix, de café, de musique que
j’espère vous savourerez un jour, de roses, dont j’espère
qu’un jour le parfum vous parviendra, afin que vous sachiez
que le coeur du monde est aujourd’hui exposé au génocide
et que le monde entier est complice dans le versement de
notre sang.

Je ne peux rien dire de plus dans ces moments difficiles,
mais j’espère que vous agirez par solidarité avec mon
peuple de la façon que vous jugerez appropriée. Je sais que
l’écriture est impuissante et nue devant les canons, les tanks
et les missiles russes qui bombardent nos villes et nos civils,
mais je n’ai aucune envie que votre silence aussi, soit
complice du meurtre de mon peuple.

Portfolio

Vos réactions (2)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

  • Bonjour,
    Je suis plutôt d’accord avec cet autre version :

    http://www.legrandsoir.info/libye-syrie-certaines-parmi-les-methodes-colonisatrices-du-xxio-siecle.html

    LIBYE – SYRIE : Certaines parmi les méthodes colonisatrices du XXI° siècle.
    Médias étrangers

     Libye – Des vidéos du massacre de Janzour (7 février 2012)

    ALGERIA ISP / Selon Dhida Yawme 17 fibrayr Fi Libya, des vidéos montrant le carnage des barbares de Misrata qui ont tiré sur les civils tuant des femmes et des enfants.
    Les barbares de Misrata ont tiré sur les manifestants. Elles sont ou les médias El Jazeera, El Arabia, France24, CNN, ... ? Elle est ou l’ONU, les organisations humanitaires, ... ? SVP, diffusez ses vidéos partout sur le net.
    http://www.algeria-isp.com/actualites/politique-libye/201202...

     Syrie – Des images truquées

    lundi 6 février 2012 - Voici des images truquées présentées comme des crimes commis par le régime Assad, mais qui n’ont rien à voir avec la Syrie que l’on trouve sur des sites de l’opposition syrienne...

    http://sergeadam.blogspot.com/

    Site en anglais où figurent les images truquées – cliquer dessus pour les agrandir et lire le texte en anglais :

    https://tunisianquestfortruth.wordpress.com/2012/02/06/sampl...

     Syrie – Gingrish (Candita présidentiel du parti Républicain) demande des opérations clandestines pour renverser Bashar Al-Assad

    (Al Manar) Le candidat du parti républicain à la présidence des Etats-Unis, Newt Gingrich, demande au gouvernement des opérations clandestines en Syrie pour aider à renverser le président Bachar Al Assad.

    « Je crois qu’il y a une montagne de choses que nous pourrions faire de manière clandestine en termes d’approvisionnement en armes… fournir des conseillers » a-t-il dit ce dimanche.

    « Je ne pense pas qu’il soit nécessaire d’utiliser les troupes américaines, mais si c’est nécessaire de faire savoir que ceux qui s’opposent à Assad obtiendront le type d’appui dont ils auront besoin pour le renverser » a-t-il ajouté.

    (…) Le gouvernement Syrien a accusé de manière répétée divers états occidentaux et arabes, dont l’Arabie Saoudite et le Qatar de fomenter les troubles en Syrie et de distribuer armes et argent aux bandes armées du pays pour inciter à la guerre civile et renverser le gouvernement.

    http://resistencialibia.info/?p=2474

     Syrie – James Petras : les gauches imbéciles condamnent maintenant la Syrie.

    (…) 8 Février 2012 –C’est quelque-chose d’insolite au XXI° siècle que des pays européens colonisent d’autres pays d’Europe [la Grèce]. La dernière fois que nous avons vu cela, c’était avec le gouvernement nazi qui imposait ses décisions aux pays dominés.

    (…) Ceci nous amène à d’autres considérations qui ont à voir avec la Syrie. La Syrie est un pays indépendant, souverain, et qui a des siècles d’histoire. Elle est maintenant l’objet d’une attaque armée et il ne faut pas oublier les photos qui sont sorties dans les journaux, montrant dernièrement des encapuchonnés tirant à la mitraillette sur des soldats et contre le gouvernement, et occupant les banlieues de Damas, la capitale.

    Toutes les enquêtes montrent que dans la grande ville d’Alep et aussi à Damas, la grande majorité est contre les terroristes et les mercenaires qui sont en train d’essayer de faire tomber le gouvernement par la force. Dans tous les reportages, on ne mentionne pas combien de civils ces soldats ont tué, on ne mentionne pas combien de soldats ils ont assassiné, on ne parle que de victimes. Et les victimes pour eux veulent dire uniquement les victimes appartenant à l’opposition et non pas les victimes parmi ceux qui appuient le gouvernement et les secteurs militaires.

    C’est un nouveau piège. Les gauches imbéciles, les idiots utiles, condamnent maintenant la Syrie sans comprendre que c’est un effort impérialiste pour répéter la Libye et le chaos total qui y règne maintenant.

    Là où la population a perdu tous les bénéfices et les emplois qu’elle avait sous le gouvernement de Kadhafi. La même chose va se passer en Syrie, et c’est pourquoi la majorité du pays ne veut pas de cette intervention.

    Suite en espagnol : http://www.aporrea.org/ideologia/n198442.html

    Andrés Le 10 février 2012 à 12:01
  •  
  • Aujourd’hui 27 morts à Alep et 200 blessés. Ce sont de toute évidence les radicaux et autres salafistes qui ont fait le coup. Le peuple de Syrie n’appartient à personne. Mon peuple comme si cela était sa chose. Durant plusieurs décennies mon patron parlait ainsi de SES ouvriers comme si nous étions sa chose. Ne pas oublier dans cette guerre civile que contrairement à ce que avance note écrivain, par ailleurs certainement tout à fait respectable, ce conflit oppose des syriens dont certains n’ont pas les mains nues.Ils sont mêmes très bien pourvus en armes, moyens de communication, explosifs, mercenaires, islamistes de tout poil... Ne pas occulter qu’il y a une intervention étrangère, des radicaux salafistes à la manœuvre et les Américains en sous main ainsi que Sarkozy...et prêt à en en découdre le moment venu comme en Libye ou notre petite excursion atlantiste à fait plus de 50 milles morts. Bachard n’est sans doute pas un exemple de démocrate mais parler comme le fait notre écrivain de génocide et d’extermination en discrédite les propos.

    rodydecoue Le 10 février 2012 à 17:21
  •  
Forum sur abonnement

Pour poster un commentaire, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas encore enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?