Accueil > Culture | Par Julia Moldoveanu | 8 janvier 2007

mur ambigu, absurde, insensible/ Hwang Ji-U

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Lire les cent poèmes de Hwang Ji-U, c’est respirer l’air d’une Corée devenue le pays intérieur du poète : son corps assume les blessures de son passé, ses images et ses formes qui font la vie quotidienne. Il n’oublie pas l’expérience de la torture quand le jeune étudiant luttait pour la démocratie, dans les années 1970-1980. Ce qui reste ? « Un corps vide pour toujours, sans rien posséder,/Un seul corps vide./Mais il sait voler à contre-courant de la vitesse/puissante du vent. » Le nu, la mer vide, le lac sans eaux, la lune vide, le désert de résonance bouddhique. Le poème blanc : rappel de la page blanche de Mallarmé ou du carré blanc sur fond blanc de Malevitch, couronné du titre « La méditation de 5 minutes 27 secondes » . Et malgré tout, le réel, le plein des « poèmes corporels » où tout devient palpable. Jusqu’à l’arbre « rigide et dur »  : « L’arbre a faim./ L’arbre absorbe à foison air, poussières, bruits, odeurs et terre. » Jusqu’au concret du verbe à l’infinitif qui trame le poème n° 527. « Faire. Commencer. Commencer à bouger. Venir. Venir. Venir. » Jusqu’à la forme géométrique, le triangle pyramide de vers qui sublime le titre « Supériorité absolue ». Et, immanquablement, la dureté du mur qui sépare les deux Corée d’un bout à l’autre du livre, Le Mur 1, Le Mur 2, Le Mur 3... « Fissuré/Ambigu et absurde/Insensible. » Avec son intérieur et son extérieur.

Pourra-t-on lire tout sur ce fond subliminal fait d’estampe oiseaux, branche, arbre ? Ou dans le sillage d’hommes ivres de poésie et de peinture ? Une poésie qui choque et qui éclaire.

Julia Moldoveanu

Hwang Ji-U , De l’hiver de l’arbre au printemps de l’arbre , Cent poèmes, traduits du coréen, présentés et annotés par Kim Bona, William Blake& Co. Edit., 22 euros

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

Forum sur abonnement

Pour poster un commentaire, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas encore enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?