Accueil > Résistances | Par Sabrina Kassa | 10 mai 2011

« Nous levons les voiles pour la libération de Gaza et des Palestiniens ! »

Un bateau français pour Gaza* annonce le top départ ! La troisième semaine de juin, le bateau lèvera les voiles de Marseille pour rejoindre la deuxième « Flottille de la liberté » qui comportera 12 à 15 bateaux pour Gaza, un an après l’assaut meurtrier de commandos israéliens contre le convoi humanitaire maritime.

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Briser le siège israélien de Gaza, faire respecter le droit international, répondre à la crise humanitaire du million et demi de Gazaouis, voilà les trois grands objectifs de la flottille internationale. Entourés de militants des campagnes espagnole, hollandaise, suédoise, grecque et turque, ainsi que d’un représentant de la campagne internationale pour la fin du blocus de Gaza, les coordinateurs du bateau français ont annoncé lors de la conférence de presse qui s’est tenue à Paris, le 9 mai, que la large mobilisation en France avait réussi son premier pari : réunir quasiment le budget (430 000 sur 500 000 euros) nécessaire.

Autre fait remarquable, les fonds ont été principalement réunis grâce à des dons individuels allant de 5 à 20 euros. "La mobilisation en France a grandi car la situation de Gaza est insupportable", a résumé Claude Léostic, une des porte-parole de la campagne, qui a clôt la conférence par un enthousiaste «  Nous levons les voiles pour la libération de Gaza et des Palestiniens !  »

La délégation française réunira des représentants de la société civile, des journalistes et "plusieurs élus français, et des personnalités du monde du spectacle et du sport", a-t-elle ajouté, sans vouloir à ce stade dévoiler leurs identités. Des nouvelles très prochainement...

* Pour suivre au plus près la campagne française de la Flotille, rdv sur http://www.unbateaupourgaza.fr/index.php

Regards.fr avec la Flotille

par Emmanuel Riondé

Depuis quatre ans (juin 2007), la bande de Gaza est maintenue sous blocus par l’armée israélienne. Impossible pour les habitants du territoire de circuler, de commercer, de pêcher, de recevoir des soins ou de poursuivre des études à l’extérieur de cette bande de 10 km sur 40 km sans qu’Israël ne l’approuve. La vie d’un million et demi de gazaouis, l’avenir de leur jeunesse, livrés au bon vouloir de la puissance occupante au mépris du droit et de toutes les conventions internationales.

La flotille pour Gaza seconde édition, qui s’élancera de Marseille fin juin, entend briser ce siège. Action symbolique ? Bien plus que ça. Un acte politique, d’inspiration internationaliste et de nature à peser réellement sur le cours des choses. Les israéliens le savent bien, qui n’ont pas hésité le 31 mai 2010 à envoyer leurs soldats tuer 9 civils – turcs- dans les eaux internationales.

Les formes d’oppression et de domination savent se régénérer sans cesse. Les modes de lutte et de résistance aussi : cette flotille, financée grâce aux soutiens populaires et où embarqueront des militants désarmés prouve que la solidarité internationale n’est pas morte.

Regards.fr va suivre au plus près, et jusqu’à son terme, l’aventure de cette seconde flotille pour Gaza. Rdv bientôt sur ce site.

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

Forum sur abonnement

Pour poster un commentaire, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas encore enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?