Accueil > Politique | Par | 30 avril 2009

PAC : vers une nouvelle compromission du ministère face au lobby des céréaliers

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Cet après-midi, la Confédération paysanne a claqué la porte du ministère de l’Agriculture, à l’occasion d’une réunion sur la conditionnalité des aides de la PAC.

La réunion avait notamment pour but de définir les modalités d’application visant à maintenir ou recréer les particularités topographiques et environnementales nationales (arbres, haies, murets...).

Sous la pression de la FNSEA et des JA, le ministère cède pour adoucir les mesures concernant les régions de grandes cultures et leurs grandes exploitations. Dans le même temps, toute mesure dérogatoire accordée aux petits producteurs est rejetée.

De même, le dispositif qui est en train de se construire mettrait en place des contraintes rigoureuses pour les éleveurs qui ont des surfaces de prairies tandis qu’il créerait des passe-droits pour les céréaliers des zones favorisées, en particulier pour ceux qui produisent des agro carburants.

Ces distorsions de traitement sont scandaleuses tout autant du point de vue social que du point de vue environnemental.

La conditionnalité des aides PAC avait du sens à l’origine ; il serait intolérable qu’elle devienne un outil insidieux au service de l’industrialisation de l’agriculture.

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

Forum sur abonnement

Pour poster un commentaire, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas encore enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?