Accueil > Politique | Par Pia de Quatrebarbes | 1er mars 2011

Réservistes armés -Toujours prêts !

Vos réactions (1)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Les Suisses ont tranché. Mi-février, ils ont maintenu
une tradition de 1874 qui permet aux soldats
et réservistes de garder leurs armes chez
eux, en dehors du service. A 56 %, ils ont dit non
à l’initiative socialiste « pour la protection face à
la violence des armes » qui devait lutter contre
les violences conjugales et les suicides dans
lesquels, chaque année, des armes de service
sont impliquées. La droite a fait de cette tradition
une cause nationale, hurlant à la privation des
libertés et à l’affaiblissement de l’armée. Garder
son arme de service est la base de la défense
suisse (200 000 soldats) qui repose sur sa capacité
à mobiliser des milliers de réservistes armés.
Inquiétant, quand on sait qu’en France on
cherche des réservistes. Pas dans l’armée, mais
dans la police, pour faire face à la baisse des
effectifs. C’est la dernière nouveauté de la Loi
d’orientation et de programmation sur la sécurité
intérieure adoptée définitivement le 8 février. Les
volontaires pourront porter des armes après une
formation sur le tas. Pourront-ils aussi les ramenez
chez eux ?

Vos réactions (1)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

  • Il est a préciser au sujet de cette votation, que la population des cantons urbains et surtout romande ont en majorité accepté cette initiative, mais au final elle a été refusée par la majorité de la population suisse.

    Cantons qui ont en majorité accepté l’initiative.

    Cantons Romand (langue française) :

    Canton de Genève : oui à 61 %
    Canton de Vaud : oui à 53,7 %
    Canton de Neuchâtel : oui à 53,2 %
    Canton du Jura : oui à 52 %

    Cantons alémanique (langue allemande) :

    Canton de Zurich : oui à 50,4 %
    Canton de Bâle-Ville : oui à 58.9 %

    Suisse : Oui à 43.7 % Non à 56.3 %

    En Suisse, se sont surtout les cantons campagnards et une population vivant dans de petites villes qui ont fait échoué cette initiative pleine de bons sens.

    Dans les cantons à forte population se trouvant dans des villes, la population en Suisse est plus disposée à se débarrasser de leurs armes.

    Résultat des votations par cantons :

    http://www.admin.ch/ch/f//pore/va//20110213/can554.html

    Lucignolo Le 29 octobre 2013 à 18:20
  •  
Forum sur abonnement

Pour poster un commentaire, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas encore enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?