Bernard Gagnon
Accueil > Monde | Par Emmanuel Riondé | 29 novembre 2010

Tentative de putsch - Malgâchis

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Le 17 novembre, à Madagascar, une vingtaine de militaires se retranchent dans une caserne de la capitale et décrètent la « suspension des institutions gouvernementales ». Tentative de putsch ? Le samedi suivant, une intervention de l’armée met fin à cette pantalonnade. Survenu le jour d’un référendum sur la constitution visant à légitimer le pouvoir d’Andry Rajoelina, ce « coup » rapidement avorté est venu rappeller que la grande île n’est pas sortie de la crise débutée il y a presque deux ans. Une longévité désastreuse, notamment au plan économique, dans ce pays qui reste l’un des plus pauvres du monde.

Depuis son coup d’état de mars 2009, le très jeune Andry Rajoelina (pas encore quadragénaire, ex DJ, ex maire de la capitale, soutenu par Paris) et ses trois prédécesseurs à la tête de l’Etat malgache (Marc Ravalomanana, Didier Ratsiraka, et Albert Zafy) ont enchaîné séances de négociations et ruptures du dialogue sous la houlette bienveillante de leurs voisins du continent (Afrique du Sud, Mozambique) mais sans jamais se rapprocher d’une issue pérenne.

Le référendum était censé relancer le processus de sortie de crise en ouvrant la voie à des élections communales, législatives puis présidentielles. Mais l’opposition et de nombreux observateurs ont émis des doutes sur la régularité des listes électorales. Des doutes, on peut également en nourrir de sérieux sur la proximité d’une sortie de crise et d’une normalisation de la vie politique malgache : dimanche 21, après avoir assuré que le "oui" l’emportait, le pouvoir annonçait déjà le report des élections communales...

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

Forum sur abonnement

Pour poster un commentaire, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas encore enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?