Accueil > Monde | Par Jean-Baptiste Ferrière | 15 janvier 2008

Traité de Lisbonne : le Comité national pour un référendum se mobilise

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Le Comité national pour un référendum a donné une conférence de presse à l’occasion de la discussion par les députés du projet de révision contitutionnelle préalable à la ratification du traité européen. Deux ans après le « non » au référendum sur la Constitution européenne, le traité de Lisbonne doit en effet être ratifié, en France, par les deux chambres réunies en Congrès à Versailles le 4 février. Mais une partie de la classe politique et de l’opinion publique réclame un nouveau référendum. Une pétition vient d’être lancé en ce sens sur http://www.nousvoulonsunreferendum.eu/. En quelque semaines, le CNR a recueilli les signatures de 150 parlementaires et de plus de 65 000 citoyens pour réclamer un référendum.

« Sur un sujet qui a tant d’influence sur la vie de chacun et l’avenir de la France, l’organisation d’un nouveau référendum est une exigence démocratique majeure pour notre pays. C’est aussi une nécessité pour la construction européenne qui doit être fondée sur l’adhésion des peuples et la souveraineté populaire », a souligné Yves Salesse, membre du Comité national pour un référendum. Et d’ajouter : « Seule une mobilisation sans précédent des citoyens peut obliger le président de la République à organiser un référendum. Il y sera contraint s’il n’obtient pas, début 2008, 3/5 des suffrages exprimés des parlementaires pour la modification préalable de la Constitution française, nécessaire à la ratification du nouveau traité européen. Ainsi les députés et les sénateurs ont le pouvoir d’imposer le référendum, en votant contre cette révision de notre Constitution ». Le camp du "non" restera mobilisé jusqu’au bout. Un rassemblement est prévu le 2 février à la Halle Carpentier à Paris.

Entretien audio :

Pour écouter l’interview d’Yves Salesse, membre du Comité national pour un référendum , cliquer sur

MP3 - 4.1 Mo

Pour écouter l’interview d’Aurélie Trouvé, coprésidente d’ATTAC France , cliquer sur

MP3 - 2.9 Mo

titre documents joints

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

Forum sur abonnement

Pour poster un commentaire, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas encore enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?