Accueil > Economie | Par La rédaction | 2 septembre 2013

1993-2013 : 20 ans d’attaque contre les retraites

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

1993. Réforme Balladur

La première
grande réforme
des retraites est
menée par le Premier
ministre Balladur.
Elle se base
sur le Livre blanc
de 1991… Trois
grandes mesures
sont prises : la
durée de cotisation
pour bénéficier
d’une retraite
à taux plein passe
progressivement
de 37,5 années
à 40 années. Le
salaire moyen
de référence,
base du calcul
de la pension, est
calculé sur les 25
meilleures années
et non plus sur
les 10 meilleures.
La revalorisation
de la pension se
fera à partir de
l’évolution des
prix et non plus à
partir de l’évolution
générale des
salaires.

1995. Échec de la réforme Juppé

Le plan du
Premier ministre
Alain Juppé
contenait une
série de mesures
concernant aussi
bien les retraites
que l’assurancemaladie.
Toutes
allaient dans le
sens d’une politique
de rigueur.
Concernant les
retraites, la principale
mesure visait
à compléter la
réforme Balladur.
Il s’agissait de
l’allongement
de la durée de
cotisation de 37,5
à 40 annuités
pour les salariés
de la fonction
publique. Les
grèves et mobilisations
massives
en novembre et
décembre 1995
ont fait échouer
cette partie du
plan Juppé.

2003. La réforme Fillon

La réforme prévoit
un allongement
de la durée
de cotisation,
des incitations
à l’activité des
seniors et la mise
en place d’un système
de retraite
par capitalisation
individuelle, le
PERP. La durée de
cotisation requise
pour bénéficier
d’une pension à
taux plein. Après
l’alignement de la
durée de cotisation
des fonctionnaires
sur celle du
régime général,
la loi prévoit un
allongement
de la durée de
cotisation d’un
trimestre par an,
aboutissant à 41
ans en 2012.

2007. Le tour des régimes spéciaux

La réforme entrée
en vigueur le
1er juillet 2008
pour les agents
de la SNCF et de
la RATP, a avalisé
l’augmentation
progressive de la
durée de cotisation
pour bénéficier
d’une retraite
à taux plein, de
37,5 ans à 40 ans
en 2012, soit la
même durée que
celle des fonctionnaires
et des
salariés du privé.

2010. Fin de la retraite à 60 ans

La réforme Fillon
de 2010 entérine
le relèvement
progressif en six
ans, à raison de
quatre mois par
an, de l’âge légal
de départ à la
retraite de 60 à
62 ans, à partir
de 2011. Le taux
de cotisation des
agents du secteur
public est aligné
sur celui du privé,
passant en 10
ans de 7,85 % à
10,55 %.

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

Forum sur abonnement

Pour poster un commentaire, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas encore enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?