Accueil > Politique | Par Marie-Pierre Vieu | 5 janvier 2014

Marie-Pierre Vieu répond à notre questionnaire de Proust

Née le 1er février 1967. issue d’une famille de cheminots, fille d’un maire-adjoint communiste de Tarbes, Marie-Pierre Vieu est ancienne présidente de l’UNEF, membre du comité national du Parti communiste et de la coordination nationale du Front de gauche, conseillère Régionale Midi-Pyrénées et tête de liste Front de gauche aux municipales à Tarbes.

Vos réactions (1)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Ma vertu préférée
Ne pas avoir peur du conflit.

Ce que j’apprécie le plus chez mes ami-e-s
L’écoute.

Mon principal défaut
L’impatience.

Mon occupation préférée
Rêver… et manifester aussi :-)

Mon rêve de bonheur
Rester amoureuse, très très longtemps…

Ce que je voudrais être
À six ans, je voulais être clodette,
à quarante je me suis retrouvée
Mélenchonette. Disons qu’à soixante
j’espère être autonome…

Le pays où je désirerais vivre
Le mien, avec la VIe République en plus.

Ma couleur préférée
Le rouge coquelicot, le blanc du muguet du 1er mai.

La fleur que j’aime
La fleur du tournesol, solaire et estivale.

Mes auteurs favoris en prose
Dumas des 45, Kessel du Tour du
malheur
, Cohen de Belle du seigneur,
Aragon du cycle du monde réel, Duras
du Ravissement, plus Modiano, Ernaux
et depuis peu, Colum Mc Cann.

Mes héros dans la fiction
Jean Valjean. On n’a jamais trouvé plus
humain !

Mes héroïnes favorites dans la fiction
La Princesse de Clèves, une intégrité
qui a même réussi à ébranler la
Sarkozie…

Mes héros dans la vie réelle
Tous ceux qui continuent à résister, lutter
et espérer. Sans hiérarchie aucune !

Mes héroïnes de l’histoire
Les mêmes qu’au masculin. Avec
les visages de Marie Claude Vaillant
Courturier, Danièle Casanova,
Madeleine Riffaud. Éternelles rebelles…

Ce que je déteste par-dessus tout
L’impuissance.

Personnages historiques que
je méprise le plus

Je pense que Margaret Thatcher
a une place particulière dans mon
« panthéon » personnel. Remember
Bobby Sand…

La réforme que j’estime le plus
Il y a toutes celles du Front Pop. Mais
pour moi la séparation de l’Église et de
l’État ou l’abolition de la peine de mort
sont essentielles.

Les fautes qui m’inspirent le
plus d’indulgence

Celles qui sont commises par souci de
ne pas blesser l’autre.

Ma devise
Celle universelle du poète Mahmoud
Darwicht : « Nous souffrons d’un mal
incurable : l’espoir. »

Mon état d’esprit actuel
Combatif !

Vos réactions (1)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

  • Salut Marie Pierre,
    objectif modeste de s’autonomiser à 60 ans, mais cela sonne honnête. Curieuse manière de signaler la signification ancienne d’un nom de famille, où les jeunes n’osent pas encore l’autonomie, chez la camarade Vieux ?
    Dis, faudrait-il attendre l’an 2042, 60 ans après la signature du programme PCF-PS, pour que le parti communiste s’émancipe définitivement du PS ?
     :)
    Bonne année !

    Goldwasser Le 16 janvier 2014 à 16:53
  •  
Forum sur abonnement

Pour poster un commentaire, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas encore enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?