Accueil | Par Pierre Jacquemain | 1er juin 2022

Brigitte Macron : Wonderwoman des hôpitaux

Chaque jour, retrouvez #LaMinutePolitique de Pierre Jacquemain.

Vos réactions (1)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

 

Les urgences saturent. Les soignants manquent. Les lits disparaissent. L’hôpital public est menacé. Ça fait des dizaines d’années qu’on le sait, qu’on le sent, qu’on le voit. Mais super Macron a la solution : une mission express sur les urgences pour identifier d’ici le 1er juillet, territoire par territoire les besoins pour mieux les chiffrer. On ne compte plus les Ségur de la santé, rapports commandés, missions d’information, enquête et que sais-je encore. Le constat est connu et partagé du secteur de la santé mais Macron semble être le seul à ne pas savoir. A ne pas voir. En réalité, il gagne du temps. De quoi mettre en colère plus encore les médecins, les infirmières, les brancardiers, les aides-soignantes qui sont déjà à bout de souffle.

 

LIRE AUSSI SUR REGARDS.FR
>>
Parlement de la NUPES : éphémère ou durable ?

 

Mais il y a plus fort encore. Plus fort que Macron pour sauver notre système de santé. Il y a Brigitte Macron. Oui, Brigitte Macron. La Première dame, qui préside la Fondation des Hôpitaux, a pris à bras le corps les conditions de travail des soignants. Hier, à l’hôpital Paul-Guiraud de Villejuif, elle a inauguré un espace dédié à leur bien-être : fauteuils de massage, cocons de sieste, bibliothèque. De quoi y faire quelques courtes pauses et surtout être sur place pour assurer les heures sup. Ça n’est pas de fauteuils en velours ou de pauses musicales ni même de tables de ping-pong que veulent les soignants. Décidément, le monde des Macron est une Startup permanente.

Et si ça peut profiter aux potes, c’est encore mieux. Parce que devinez qui est-ce qu’on est allé chercher pour designer ces nouveaux espaces ? La très branchée Sarah Lavoine, Sarah Poniatowski de son vrai nom, fondatrice de la Maison Sarah Lavoine – bien connue pour refaire la décoration et les intérieurs des plus fortunés. La “bulle zen“ créée pour l’hôpital psychiatrique a coûté un peu plus de 70.000 €. Combien de marché vont suivre ? On image les marchés juteux pour l’influenceuse d’Insta. Le contre-feu est indigne. Le chaos s’impose dans l’hôpital public et face caméra, Brigitte Macron vient à la rescousse de son mari – président de la République – pour montrer que les choses bougent. Qu’ils agissent. Quelle indécence.

Mais c’était sans compter sur les soignants qui n’ont pas manqué de lui rappeler les vrais enjeux. L’un d’eux l’a interpellée sur les fermetures de lits, l’écart des salaires femmes/hommes. Insistant sur le fait que le Ségur de la santé n’avait pas répondu aux attentes. « Je m’engage à transmettre. Je m’engage, personnellement, à transmettre », lui a-t-elle répondu.

Voilà. Les soignants sont sauvés. Ils peuvent souffler. Brigitte Macron transmet à Emmanuel Macron qui va transmettre à un expert investit d’une mission express. La boucle est bouclée. On fait mine de bouger pour que jamais rien ne change. Il manque plus que Mc Kinsey pour trouver les économies à faire sur ce cirque permanent.

 

Pierre Jacquemain

Vos réactions (1)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

  • C’est une Wonderwoman suisse ?

    Glycère BENOIT Le 1er juin à 19:27
  •  
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.