Accueil | Par Loïc Le Clerc | 5 mai 2022

Claude Bartolone, porte-parole de l’indécence socialiste

On sait les éléphants du PS peu enclins à se réjouir de l’union de la gauche qui vient pour les législatives. On sait leur amour secret pour Emmanuel Macron. Mais en un tweet, ce sabordeur du socialisme nous a donné la nausée.

Vos réactions (32)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Un éléphant, ça a le cuir épais. Claude Bartolone en est. Élu de 1979 à 2017, sa carrière est des plus notables. Elle s’achève dans l’indignité. Sa défaite aux régionales 2015, bien sûr. Comment un homme qui a passé sa vie à lutter contre le communisme [1] en Seine-Saint-Denis aurait-il pu mener la gauche à battre Valérie Pécresse ? Son soutien à Manuel Valls en 2017, évidemment. La surprise aura été qu’il ne rallie pas Emmanuel Macron après la victoire de Benoît Hamon – il aura quand même hésité à voter Macron dès le premier tour de 2017.

 

LIRE AUSSI SUR REGARDS.FR
>>
Bartolone, le pouvoir comme seule conviction

 

Un quinquennat plus tard, lui, le dernier président socialiste de l’Assemblée nationale, sera resté extrêmement discret vis-à-vis de la campagne d’Anne Hidalgo. Nettement moins concernant Emmanuel Macron. Une ambiguïté qui traverse nombre de socialistes.

La présidentielle passée, les voilà qui torpillent les tractations entre le PS et LFI, en vue d’un accord pour les législatives. Ce 4 mai, Claude Bartolone sombre dans l’indécence. Les négociations avancent Danielle Simonnet candidate dans la 15ème circonscription de Paris, et non pas la socialiste Lamia El Aaraje, la protégée d’Hidalgo. Ça crie au scandale, du style : « El Aaraje est députée sortante, elle a cette légitimité ». Sauf que c’est un peu plus compliqué que ça… Élue lors d’une législative partielle en avril 2021, le Conseil constitutionnel a invalidé son élection en janvier 2022. Cette circonscription n’a donc pas de député sortant. Mais qu’importe à Claude Bartolone, qui tweete :

« Justice pour Lamia ! »

« Justice pour… », soit une formule communément utilisée pour des victimes décédées de violences policières. C’est un peu comme s’il avait tweeté #JeSuisLamia. Indécent.

Claude Bartolone en profite pour annoncer que son « aventure commune » avec le PS « se termine ». La dissidence socialiste s’organise. Cambadélis, Le Foll, Cazeneuve… Le Figaro rapporte que ceux-ci pourraient se regrouper sous le nom de « Socialistes authentiques ». Les SA. On leur conseillerait presque de prendre une chanson de Sexion d’assaut comme hymne histoire de filer la métaphore point-godwiniène.

Leur héritage, c’est un Parti socialiste qui, après le quinquennat Hollande, accumule les records de défaites électorales : 6,36% à la présidentielle de 2017, 7,44 aux législatives suivantes, 6,19 aux européennes 2019 et, donc, 1,75 en 2022. Ils ont tué la gauche et viennent aujourd’hui donner des leçons, présenter des candidatures dissidentes, soutenir la gauche Macron (Blanquer, Darmanin, Le Maire, etc., comment dire…), accusant tout le monde de… tuer la gauche.

 

Loïc Le Clerc

Notes

[1Surnommé « le parrain de la Seine-Saint-Denis » dans la presse, Claude Bartolone a passé sa carrière à tout mettre en oeuvre afin de faire perdre les élus PCF, quitte à faire gagner la droite.

Vos réactions (32)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

  • Loïc Le Clerc, porte-parole de la tartufferie sur Regards. Où est l’indécence pour un homme de gauche à refuser toute alliance avec l’extrême-gauche ? On peut discuter d’un tel choix, le trouver défendable ou non, mais il n’a rien d’indécent.

    Loïc Le Clerc parlerait-il d’indécence si un homme de droite se refusait à toute alliance avec l’extrême-droite ? Non, probablement. Il fustigerait plutôt ceux qui adopteraient la position contraire en hurlant au fascisme. Ici il s’agit de l’extrême-gauche mélenchoniste, communiste, trotskiste. Est-ce mieux que l’autre extrême ? Mais il est vrai que Regards ne parle jamais d’extrême-gauche. Faut-il croire qu’à ses yeux elle n’existe pas ?

    Glycère BENOIT Le 5 mai à 13:51
       
    • Un peu de nuance ne ferait pas de mal... Tout le monde sait que l’extrême gauche s’attaque au système capitaliste, à la violence d’Etat et à l’idéologie ultra-libérale alors que l’extrême-droite s’attaque aux individus et notamment ceux qui remettent en cause l’ordre établi en soutenant des positions réactionnaires, xénophobes et intolérantes. ça fait une grosse différence !!!!! Ne pas le voir est une ânerie au mieux, au pire le summum de la mauvaise foi...

      carlos Le 5 mai à 18:04
  •  
  • L’élection de Lamia El Aaraje a été invalidée à cause d’une candidature macroniste usurpée, Mme El Aaraje n’en est donc nullement responsable, contrairement à ce que vous semblez sous-entendre ! D’autre part, Mme El Aaraje avait largement battu Mme Simonnet au second tour, 56,56 % contre 43,44 % (13 points d’écart !), ce qui donnait pour 2022 une incontestable meilleure légitimité à la candidate PS par rapport à celle de LFI. Pour finir, je rejoins complètement Glycère BENOIT concernant votre profonde médiocrité intellectuelle (si commune aux Insoumis).

    Gilles F. Le 5 mai à 16:02
  •  
  • Vous n’avez perçu comme une légère transformation de "l’air du temps" entre 2017 et 2022 ? Non ? Rien de rien ?

    Frédo Le 5 mai à 17:16
  •  
  • Ça fait tout de même bien plaisir de lire les commentaires de panique de la bourgeoisie face à l’actualité ! 😊

    Mackno Le 5 mai à 18:17
  •  
  • Valls, Bartolone et quelques autres finiront dans les oubliettes de l’histoire.

    lucien matron Le 5 mai à 19:49
  •  
  • Depuis que j’ai constaté que les socialistes défendaient l’Etat d’Israël alors que ce pays est dirigé par l’extrême-droite, martyrise un peuple et colonise, ça a été terminé avec ces guignols ! Ils m’ont vraiment dégoutée. Idem pour Bartolone, un huper pro-Israël ... Qu’ils aillent aux oubliettes !

    zine Le 5 mai à 20:08
  •  
  • Oui au débat contradictoire ! Non à l’invective !

    Dropsit Jean Pierre Le 5 mai à 21:39
  •  
  • @carlos. Je suis pour les nuances mais contre le deux poids-deux mesures. L’extrême-gauche s’attaque au régime parlementaire. En politique, on ne parle pas de système mais de régime. Dans le régime socialiste, il n’y a pas de parlement. Comme ces régimes ont presque tous disparu, l’histoire nous en dit le bilan : son coût humain est terrifiant.

    C’est un régime qui s’attaque bien aux personnes, contrairement à ce que vous laissez entendre. Il les extermine, réduites à l’état d’éléments, dès lors qu’elles n’entrent pas dans le schéma marxiste. Votre indulgence est soit une ânerie soit de la mauvaise foi. Et là, il n’est pas excessif de parler de summum. Dans les deux cas.

    Glycère BENOIT Le 5 mai à 22:20
  •  
  • @glycère - Encore une fois vous êtes totalement dans l’amalgame...
    Avant tout parler "d’extrême-gauche mélenchoniste" fait montre d’une incapacité patente à observer que la NUPES, dont est à l’initiative La France Insoumise, n’a rien d’une organisation anti-capitaliste (et là, je n’évoque pas un régime mais bien un SYSTEME CAPITALISTE qui trouvera son terreau dans nombre de régimes politiques sans distinction, de la Chine aux Etats-Unis), comme l’est par nature l’extrême-gauche... c’est en réalité une coalition anti-néolibérale !
    Notons d’ailleurs que le NPA a malheureusement décidé de ne pas en faire parti pour des raisons tenant aux négociations avec le PS...

    Quoiqu’il en soit, l’extrême-gauche française a démontré qu’elle n’avait rien à voir avec des régimes monstrueux comme le fut le stalinisme et que loin d’être d’un bloc, elle cache encore des nuances en son sein comme en témoignent les différences notables entre le NPA et LO !

    En France, ne vous en déplaise, l’extrême-gauche appuie factuellement LOCALEMENT, au plus près de la défense des individus, les luttes sociales, émancipatrices et promeut toutes les formes d’auto-organisation qui en émergent au lieu de défendre, comme vous le laissez entendre, un centralisme autocratique et dictatural exacerbé qui serait donc en lien avec leur essence même puisqu’antiparlementaire d’apres-vous ! Que ces partis d’extrême-gauche ne croient pas que le parlementarisme soit calibré pour être autre chose qu’un outil permettant d’assoire la domination de la bourgeoisie ne me choque pas en soit à partir du moment où ils ne fomentent pas son remplacement par un régime basé sur une hiérarchie "naturelle", le rejet méthodique de l’autre et la soumission à un pouvoir concentré dans les mains de quelques uns !!!! Etre démocrate c’est aussi être capable d’entendre un discours critique sans le caricaturer de façon infamante...

    Ces allusions ridicules d’un autre âge entrent non seulement en totale contradiction avec les faits observés sur le terrain mais aussi avec les discours tenus et viennent brouiller un paysage politique ou le plus grave danger pour la démocratie et la sécurité des personnes vient bien clairement de l’extrême-droite !
    Il est totalement irresponsable de mettre dos à dos ces deux approches foncièrement opposées sous prétexte qu’elles ont en commun de proposer d’autres voies que le "parlementarisme" ! Nom de dieu, l’une des deux tue et engage clairement à tuer... La mort de Frederico Aramburu qui s’était interposé face à Loïk le Priol et Romain Bouvier, contre une agression sur des tiers dont les témoins attestent qu’elle était bien raciste, est là pour en témoigner !

    carlos Le 6 mai à 09:36
  •  
  • @carlos. Vous avez la mémoire courte. De quel autre âge s’agit-il ? De l’époque où le PCUS était encore au pouvoir en Russie et où le PCF, qui en dépendait, avait pour lui toutes les indulgences. Il justifiait son régime, partageait avec lui la même idéologie, le marxisme-léninisme, qui est toujours la sienne. S’il veut en changer, qu’il le dise clairement et s’en explique.

    Vous êtes en plus en trafiquant du langage, un verbeux, un joueur de pipeau. Vous parlez de stalinisme, pour dédouaner le communisme de ses crimes. Le procédé est malsain. Eculé aussi. C’est comme si l’on parlait d’hitlérisme pour dédouaner le nazisme. Votre façon de raisonner est biaisée.

    Elle présente tous les symptômes d’un esprit confus. Vous voulez réserver le devoir de mémoire uniquement à vos adversaires, pour les délégitimer par des accusations calomnieuses, tandis qu’il n’y aurait dans votre camp que des hommes sans passé et sans taches, des partis propres et des idées vertueuses. Un minimum de culture historique et l’observation de la réalité mettent en pièces cette posture. Qu’a fait le parti nazi quand il était au pouvoir ? Qu’ont fait les partis communistes quand ils étaient au pouvoir ? Maintenant il n’y a pas de parti nazi en France. Mais il y a un parti communiste. Vous empilez les sophismes pour le rendre vierge. Moi non.

    Glycère BENOIT Le 6 mai à 15:49
  •  
  • "Vous êtes en plus en trafiquant du langage,"
    => Laissez moi illustrer cette accusation que vous me faites sur l’utilisation d’ un procédé malsain par un exemple concret :
    "Qu’a fait le parti nazi quand il était au pouvoir ? Qu’ont fait les partis communistes quand ils étaient au pouvoir ? Maintenant il n’y a pas de parti nazi en France. Mais il y a un parti communiste. »

    Dire qu’il n’y a plus de parti de nazi, ne fait pas disparaître les nazis pour autant... Mais merci de participer ainsi à la dédiabolisation du "Rassemblement National" ou de"Reconquête". Nul doute qu’ils y seront sensibles.
    D’autre part, résumer l’extrême-gauche au PCF confine encore à un raccourci plus que limite. Quid des courants lambertistes, pivertistes, etc... Sans aller si loin, faut-il mentionner qu’en 2003 la LCR (dont est issu aujourd’hui le NPA), et dont on conviendra tous qu’elle s’inscrivait bien dans la mouvance d’extrême-gauche française, renonça alors à la dictature du prolétariat pour épouser les mots d’ordre issus de l’altermondialisme notamment ???? Et s’il faut s’en tenir au PCF (votre tête de turc), duquel parlez-vous donc, de celui qui associait trotskistes et nazis dans les années 30 et qui en fit assassiner plus d’un ou de celui qui se dessina en France après 68 et pendant les guerres de décolonisation ?

    Bref, si le bloc de l’extrême-droite conserve bien une cohérence idéologique indubitable à travers le recours au nationalisme, l’autoritarisme et la xénophobie attisant haine et violence, il y a moins un bloc "d’extrême-gauche" en France que des courants marxistes (dont des trotskistes), antifascistes, militants pour la décroissance, anarchistes... tous fachés clairement avec le capitalisme !

    Nuancer à minima, ce que vous ne faites donc pas, c’est éviter d’attribuer sans distinction aucune les crimes commis historiquement par des régimes totalitaires abjectes à ce qui n’est en réalité qu’une construction politique "pratique" qui inclue y compris ceux qui en furent les victimes !!!!!
    Un peu de bon sens... Ou alors, moins de mauvaise foi !!!

    carlos Le 6 mai à 17:47
  •  
  • @carlos Je ne sache pas que le RN ait jugé globalement positif un bilan qui incluait des crimes contre l’humanité. Ce n’est pas la cohérence idéologique qui est le fondement essentiel de l’attitude morale qu’il faut avoir avec des partis qui ont soutenu des régimes criminels, mais la responsabilité. Les partis politiques sont responsables de leurs actes, de leurs prises de position, de leur propos publics ou privés. Il n’y a pas de solution de continuité dans cette responsabilité des partis, laquelle est établie dès leur fondation – 29 décembre 1920 pour le PCF. Il n’y a, sur ce plan, qu’un seul PCF et c’est de celui-ci que je parle.

    Glycère BENOIT Le 6 mai à 20:39
  •  
  • « @glycere - Que je sache, le PCF a critiqué le régime soviétique dès 1997... je vous rappelle que nous en sommes en 2022. L’idée que la responsabilité perdure d’une génération à une autre dans une institution sans aucune considération quant au paradigme idéologique qui l’irrigue ou du contexte m’enjoint à penser que vous seriez donc favorable à mettre en accusation le système parlementaire français dans les crimes liés à la colonisation ET à la décolonisation puisque de nombreux députés français ont jugé encore il y a peu qu’il y avait + de bienfaits que de désagréments prodigués par la république française à nombre de peuples colonisés... De même pourrait-on dire qu’il n’y a de fait qu’un seul Etat français responsable également à Vichy....

    D’autre part, le RN, qui s’est délesté sans le vouloir de quelques nazillons dans le parti-frère Reconquête, n’a pas besoin de commémorer les pogroms pour qu’on doute un seul instant de sa proximité évidente avec les thèses racistes et fascistes communes au régime totalitaire allemand ou italien notamment.

    carlos Le 6 mai à 22:26
  •  
  • @carlos. Le RN, héritier du FN qui a été créé en 1972, n’est pas responsable des événements qui se sont produits avant sa création. Il n’existait pas à l’époque des faits que vous lui imputez. Votre accusation n’est donc pas fondée.

    En 1997 le régime communiste russe avait disparu. Il ne coûtait rien de le critiquer pour se refaire une virginité politique à bon compte. Jusqu’au bout le PCF a soutenu le régime soviétique.

    Vous comparez maintenant les crimes du communisme à ceux des puissances coloniales en particulier la France. C’est une chose que de maintenir des peuples sous tutelle par la force. C’en est une autre que de massacrer des populations entières de façon systématique pour des motifs idéologiques. L’Holodomor fit entre quatre et cinq millions de morts en Ukraine en 18 mois, en 1932-33. Rien de comparable n’existe dans l’histoire à part les crimes nazis.

    Glycère BENOIT Le 6 mai à 22:44
  •  
  • La différence entre le communisme et le nazisme ! C’est que les communistes malgré les crimes commis pour leur idéal avaient la volonté d’améliorer la société pour tous !
    Les nazis ont mis la supériorité d’une nation pour écraser les autres !
    Pourquoi de Gaulle a pris des ministres communistes ?
    Pourquoi de même il y aura un barrage républicain encore aujourd’hui face au rn !

    Dropsit Jean Pierre Le 7 mai à 01:03
  •  
  • @Dropsit Jean Pierre. La différence entre les communistes et les nazis est que leur chute n’est pas l’effet d’une défaite militaire. Les deux régimes avaient des similitudes, la principale étant leur caractère criminel, et que les crimes dont ils sont responsables l’un comme l’autre furent massifs, systématiques, perpétrés pour des motifs idéologiques.

    En déduire que malgré tout les communistes sont moins coupables que les nazis est spécieux. Avancer la philanthropie des intentions communistes pour les absoudre est pervers. Il y a un avantage politique à en tirer, à l’évidence. C’est encore pire.

    Transformer un mal en bien n’est pas recommandable pour qui a un minimum de sens moral. En ce domaine cela demande de travestir la vérité historique. Le communisme c’est le mensonge disait Soljenitsyne. Cette méthode est encore pratiquée. L’autre versant de cette méthode est d’accabler leurs adversaires, de les traiter de fascistes ou de nazis. C’est ce que vous n’êtes pas loin de faire.

    De Gaule a pris des ministres communistes pour des raisons politiques. il savait à quoi s’en tenir sur leur régime. Quant au RN, il a certes beaucoup de défauts, mais ce n’est pas un parti nazi. En revanche le PCF est communiste.

    Glycère BENOIT Le 7 mai à 04:17
  •  
  • @glycere - Le FN n’existait pas lors de la 2eme guerre mondiale et c’est bien une évidence puisqu’il aura fallu, préalablement à la création de ce parti d’extreme-droite, que les membres du groupuscule fasciste l’Ordre nouveau qui en furent à l’origine en allant chercher Lepen, disposent du temps nécessaire pour devenir des nostalgiques du 3eme REICH ! Pfff en terme de virginité à bon compte ça se pose là...
    A contrario, vous refusez de reconnaître de la sincérité à ceux qui s’émancipèrent d’une figure tutélaire symbolique, le PCF, dont a ce titre, on comprend qu’elle n’a besoin d’aucun appareil pour rester un carcan pour les esprits (l’exemple nazi en est un archetype : régime disparu mais avec tellement d’adeptes...)
    Votre approche est tellement plus biaisée que vous ne le laissez entendre...

    De plus, vous continuez à faire comme si les trotskistes, composantes fortes de l’extrême-gauche française et victimes du régime totalitaire soviétique auquel vous faites allusion sans cesse en soient de fervents soutiens... Confondre des victimes avec leur bourreau, au delà de l’amalgame insupportable, quelle honte !!!

    Quant à relativiser la nature du crime colonial infamant auquel participa notre bien aimé régime parlementaire en niant ses fondements idéologiques ou son caractère foncièrement systématique en dit long sur votre propension à vous adonner à l’exercice du "2 poids/2 mesures" contrairement à vos affirmations !!! C’est vrai, que pèsent par exemple, puisque vous entrez dans des décomptes macabres, les entre 100.000 et 700.000 victimes selon les sources du joug colonial français uniquement à Madagascar dans l’histoire des massacres de masse ? Faire la liste complète des victimes du colonialisme français dont certains aiment à se rappeler qu’il contribua à ce que jamais le soleil ne se couchait sur l’empire, suffira-t’il à ébranler vos imperturbables certitudes aveugles ?

    Je vais vous ramener brutalement sur terre en 2022 : L’extrême-droite française prône la haine, la violence et ses adeptes les plus fervents tuent et encouragent à tuer les "gauchistes" ou les "bougnoules" là où l’extrême-gauche réclame l’émancipation des peuples par rapport à un système capitaliste inégalitaire et par nature injuste et soutien les luttes locales sociales et sociétales... Quoique vous en pensiez, une réflexion critique et nuancée conduit à conclure que soutenir l’extrême-droite ne revient pas du tout à soutenir l’extrême-gauche. Et c’est déjà, une évidence pour beaucoup, beaucoup, beaucoup de monde...

    carlos Le 7 mai à 10:24
  •  
  • A Glycere Benoit
    L’idée communiste et du commun existe depuis très longtemps ! Bien avant l’apparition du socialisme scientifique et des premiers régimes socialistes !
    Certains ont pu mettre en cause sur les crimes du stalinisme ! Lenine ! Marx et la révolution française !
    Ce point de vue est contestable !
    Ces débats ont eu lieu à une certaine époque où on profetisait la fin de l’histoire !!
    Dans ma région du nord pas de Calais !
    Bien quaffaibli ! On est plus en 1945 !
    Le pcf a a participé au barrage républicain avec les autres composantes de la gauche et de la droite contre le rassemblement national
    Comment expliquer cela alors que la force du pcf n’est plus la même ! Si ce n’est de reconnaître la dangerosité du rn

    Dropsit Jean Pierre Le 7 mai à 22:42
  •  
  • @carlos. Le FN n’existait pas avant 1972 il n’est donc pas responsable des faits antérieurs à cette date. Est-ce c’est clair pour vous, oui ou non ?

    La clarté en tout cas n’est pas le propre de votre style, suradjectivé. Ce point nous différencie, en plus de la vision politique. Vous êtes dans le déni de réalité, ce à quoi je me refuse. Et vous êtes dans le syllogisme de fausse identité. Vous ne voulez pas prendre en considération les crimes du communisme, vous ne voulez pas les voir, et vous bricolez des éléments de justification biaisés pour absoudre le parti qui se prévaut toujours de l’idéologie au nom de laquelle ils ont été perpétrés. Vous me balancez les crimes du colonialisme. Hors sujet. Au passage vous ne parlez pas des colonies de la Russie tsariste, qui n’ont pas été émancipées par l’URSS. Au contraire, elle agrandit son empire après 1945 en y ajoutant des protectorats. Mauvaise pioche. Qui veut relativiser les tragédies historiques sinon vous ?

    Je ne vous parle pas des crimes du colonialisme, je vous parle des crimes du communisme. Du communisme. En quel langue faut-il vous le dire ? Vous êtes bouché ou quoi ?

    Glycère BENOIT Le 8 mai à 21:07
  •  
  • @Dropsit Jean Pierre ? Quid de la dangerosité du PCF ? Et de son idéologie, toujours constitutive de son identité, qui fit des millions de morts ?

    Glycère BENOIT Le 8 mai à 21:07
  •  
  • Si la nupes gagne les élections ! Il sera important pour essayer de ne pas répéter les mêmes erreurs de donner des nouveaux droits aux salariés syndicats et citoyens pour mieux construire une politique alternative et aussi avec ces nouveaux droits plus de contre pouvoirs ! C’est la à mon sens le défi que la gauche a à relever

    Dropsit Jean Pierre Le 8 mai à 22:17
  •  
  • @glycere- Le communisme n’est pas le sujet dans cet article , c’est vous qui focalisez constamment et maladivement dessus ! Vos propos sans aucunes nuances et factuellement hors sujet desservent votre discours :
    L’extrême-gauche française en 2022 ne se résume en effet pas aux régimes communistes totalitaires d’Etat aujourd’hui disparus, loin de là, et l’ascendance entre les partis d’extrême-droite français, comme le RN, et nostalgiques des régimes fascistes ou nazis n’est plus à prouvé quoique vous en pensiez...
    L’extrême-droite represente LE danger que tout honnête homme doit combattre. Nous avons bien compris que telle n’était pas votre nature...

    carlos Le 9 mai à 07:52
  •  
  • @carlos. Le communisme pose une question de fond à tout partisan d’une alliance avec le parti qui le représente. Cette question n’est ni anodine ni hors de propos. Elle est centrale. Vous refusez obstinément de vous la poser. Vous vous dérobez.

    En cela votre propre nature se révèle. Vous avancez cette notion, en usant d’un ‘nous’ qui aurait deviné ce que vous supposez être la mienne – qui ça ‘nous’ ? de qui êtes-vous donc le porte-parole ? Votre nature à vous n’a rien d’original. Elle se traduit par une posture représentative d’un grand nombre de militants et sympathisants de gauche, même de la gauche modéré. On peut la résumer : j’ai moi le droit de m’allier avec les partis extrêmes, mais la droite n’a pas le droit. J’ai moi le droit d’invoquer le passé, en imputant à mes adversaires les crimes du nazisme et du fascisme, mais la droite n’a pas le droit d’invoquer les crimes du communisme. D’ailleurs ces crimes n’existent pas, seuls existent les crimes du stalinisme, ce qui n’a rien à voir, etc. Le procédé est sans limite. Il découvre votre nature.

    Glycère BENOIT Le 9 mai à 08:51
  •  
  • @glycere
    B.Alessio (liste du Rassemblement National) :
    " Fils de pute et tu te dit francais de souche ?, quand ont et francais ont peut pas etre musulman ! »
    « Viré les ratons qui se croive chez eux !
    " Si y a bien des voyous se sont bien la sale race de musulmans et imam de france dégager or de france je vous souhaite la mort vous etes pas chez vous ! ».
    Etc.. etc... Etc..
    Tout va bien dans le meilleur des mondes, alors que certains accusent l’extrême-gauche de tous les crimes, l’extrême-droite ronge son frein pour en commettre...

    carlos Le 9 mai à 10:01
  •  
  • @carlos. Je n’ai jamais dit que tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles. Et B. Alessio n’est pas plus le porte-parole du RN que Taha Bouhafs n’est celui de La France Insoumise.

    Glycère BENOIT Le 9 mai à 10:30
  •  
  • @Glycere - Bien entendu, aucun d’eux n’est porte-parole des mouvements auxquels ils adhèrent...

    Pour autant, il ne m’est pas plus difficile que cela d’admettre partager, comme bon nombre de sympathisants de l’union populaire, la position de Taha B. quant à la dénonciation à travers l’utilisation de l’expression "arabe de service" de l’instrumentalisation de l’origine comme alibi politique par un syndicat de police dont le précédent porte-parole avant Linda K. , Luc Poignant, avait crée le scandale en érigeant "Bamboula" comme une insulte "convenable"...

    Que cette dernière s’en accomode pour des raisons tenant à son évolution de carrière ne rend pas moins écoeurant que ce soient ceux qui dénoncent ce procédé raciste qui assument le risque de poursuites plutôt que ceux qui s’y livrent..

    Vous est-il plus difficile de soutenir B. Alessio ?

    Là où Taha B. dénonce un processus de légitimation d’une domination malsaine, B. Alessio, déploie l’étandard de l’extreme-droite en crachant sa haine des étrangers et des musulmans... La différence est notable.

    carlos Le 9 mai à 14:07
  •  
  • @carlos. Oui, bien sûr on peut le dire. B. Alessio a tenu des propos haineux, T. Bouhafs fait son miel de la fange. On peut gloser sur les différences de style et de contenu, déterminer qui est le plus nauséabond, pour reprendre le cliché ad hoc. Je condamne les deux, je les mets dans le même sac, vous dans deux. Et vous vous arrangez pour que l’un soit présentable l’autre non. Cela correspond à votre intérêt politique, pourrait-on dire en reprenant là aussi un procédé courant qui vous sert pour spéculer sur l’engagement syndical de L. Kebbab.

    Les propos des militants de base n’engagent pas le parti dont ils sont membres. Quand il s’agit de responsables si. Des sanctions sont prévues par les statuts. B. Alessio était candidat sur la liste du RN aux élections régionales de 2021, en position non éligible, 44ème sur 48 candidats pour la Gironde. T. Bouhafs est candidat pour la NUPES aux élections législatives de juin prochain dans la 14ème circonscription du Rhône. Donc il s’agit de deux militants ayant pris pied dans leurs hiérarchies respectives. Sur ce plan la position de T. Bouhafs est de très loin supérieure à celle de B. Alessio. C’est là le point le plus notable qui les différencie.

    Pour le reste je manifeste peu d’intérêt pour les blagounettes. Celles que vous avez pêchée, du genre visqueux, et à laquelle j’ai répondu en citant le nom d’un habitué de ce registre ne nous amène à rien que de vulgaire et de dérisoire. Je préfère m’intéresser à la profondeur historique. Dans quelques années on ne parlera plus de B. Alessio et de T. Bouhafs. On ne parlera plus de carlos et de Glycère (on en a jamais parlé de ces deux-là). Mais on n’oubliera jamais que le XXème siècle fut celui du nazisme et du communisme. La différence est notable effectivement.

    Glycère BENOIT Le 9 mai à 23:36
  •  
  • Boufafs et alesio ! Qui les a fait roi ?

    Dropsit Jean Pierre Le 12 mai à 00:54
  •  
  • Glycère vainqueur par KO. Joli match merci.

    wo Le 12 mai à 13:20
  •  
  • @wo - Avoir le dernier mot ne m’intéresse pas. Il faut savoir s’arrêter. Les deux points de vue ont été exposés, chacun se fera une idée...

    carlos Le 13 mai à 11:17
  •  
  • On dirait du sous-Onfray !..si c’est possible.

    GE13 Le 1er juin à 22:08
  •  
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.