Facebook @MarineLePen
Accueil | Par Clément Gros | 20 juin 2022

Comment les macronistes ont fait du RN le premier parti d’opposition

Sur 62 duels NUPES-RN, 35 circonscriptions reviennent à l’extrême droite, 27 à la NUPES. Une faillite du front républicain due à l’abstention massive de l’électorat LREM.

Vos réactions (6)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Marine Le Pen peut afficher sa « grande fierté », sa « profonde émotion ». À l’issue de ces élections législatives, le Rassemblement national compte 89 députés. C’est le premier parti d’opposition à l’Assemblée nationale. C’est historique.

 

LIRE AUSSI SUR REGARDS.FR
>>
Législatives : tempête et grosses chaleurs à venir sur l’Assemblée

 

Pourtant, on aurait pu éviter une telle situation. Voire même espérer que l’extrême droite ne pointe qu’à 54 sièges : si les macronistes avaient tenu le « barrage républicain ». En témoigne les chiffres donnés par le sondeur d’Ipsos Brice Teinturier : en cas de duel NUPES-RN, 72% des électeurs Ensemble (ex-LREM) se sont abstenus, 16% ont voté Nupes, 12% pour le RN.

De fait, l’électeur LREM voulait donner une majorité à Emmanuel Macron. La NUPES était présentée comme la principale menace à cette majorité, tant par les éditorialistes que par Emmanuel Macron et ses sbires. Ajoutez à cela la sous-estimation du danger RN... Mais, selon la ministre de la Transition énergétique Agnès Pannier-Runacher, tout ça c’est la faute à un appel au barrage trop peu entendu.

Un problème de réception, vraiment ? Car en écoutant Aurore Bergé ce matin ou Jean-Michel Blanquer au soir du premier tour, l’ennemi n’était pas le RN, quitte à mettre un signe égal entre François Ruffin et l’extrême droite.

LREM aura réussi à favoriser la grande confusion qui porte aujourd’hui le RN à 89 députés. Et parfois, cela s’est joué à 140 voix près, comme dans la 3ème circonscription de l’Allier.

Grâce à son score, Marine Le Pen peut respirer aussi financièrement : les 20 millions de dette de son parti vont être soulagées par la dotation de 54 millions de financements publics sur cinq ans.

Le 24 avril dernier, la gauche, dans un élan républicain, avait voté pour Emmanuel Macron pour empêcher la victoire à l’élection présidentielle de Marine Le Pen. 42% des électeurs de Jean-Luc Mélenchon et 65% des électeurs de Yannick Jadot avait voté pour le Président sortant. Seulement 17 et 6% de ces électeurs votaient alors pour la candidate d’extrême droite. Une autre idée du front républicain.

 

Clément Gros

Vos réactions (6)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

  • Le barrage ne marche plus, Macron n’y est pour rien. La gauche peut voter Macron pour faire barrage au RN, la droite ne le fera plus, c’est fini.

    Mélenchon a reconnu que d’ici 2050 les blancs seront minoritaires en France. Personne ne veut de ce scénario. Même à l’extrême gauche, je connais très peu de personnes qui souhaitent que les blancs deviennent minoritaires dans le pays.

    Une gauche pro-immigration et anti-flics n’a absolument aucune chance d’arriver au pouvoir. Ce n’est pas une question de ligne économique.

    jojoLePasBo Le 20 juin à 15:54
  •  
  • C est Jojo le facho, un angoissé du grand remplacement, la "théorie " qui fait Führer au Racisme National et chez les néo-nazis adeptes des massacres de masse, aux USA, en Nouvelle Zélande ou en Norvège...
    pour revenir au front républicain, cela a été le cas aussi en Grand Est où, entre autres, un député Lrem, ancien modem et adhérent à la LDH , éliminé au 1er tour, a refusé de donner des consignes de vote au second, laissant battre la candidate Nupes par un raciste national.
    mais le front républicain n a pas fonctionné non plus à gauche au 1er tour des présidentielles. Quel était le seul candidat de gauche susceptible d empêcher la présence de la facho au second tour ? Melenchon, non ? personne n a cru bon de se désister pour lui. Il n y avait pas d enjeu vis à vis de l extrême droite ?
    une derniere remarque : à l issue de ces élections, le premier parti de France, ce sont les abstentionnistes. ça ne semble pas beaucoup inspirer les commentaires jusqu à présent.

    gregory Kotoy Le 20 juin à 17:55
       
    • Non désolé je ne suis pas un facho. Le parti le plus à droite pour lequel j’ai voté dans la vie c’est la FI.

      En réalité je suis plus inquiet que jamais après les résultats d’hier soir. Vous vous battez pour l’honneur des travailleurs et pour un monde meilleur. Moi ce qui m’inquiète c’est le retour des camps d’extermination. Nous n’avons simplement pas la même conception de l’anti-fascisme.

      Lutter contre le fascisme ce n’est pas lutter contre une idéologie, c’est empêcher par tous les moyens possibles les fascistes de prendre le pouvoir.

      Si la déferlante migratoire continue de s’abattre sur la France, on va tous finir comme la gauche espagnole en 36, et on aura beau jeu de se traiter de social traitres dans les camps. Les fachos eux seront aux commandes.

      jojolAntiFa Le 20 juin à 21:17
  •  
  • Les données de l’institut Harris Interactive (6000 sondés) sont bien différentes.
    On y voit que les électeurs LREM et les électeurs Nupes se sont reportés de la même façon en cas de duel sans leur candidat : moitié abstention, un tiers pour Nupes ou LREM, et le solde pour RN.
    Idem pour l’électorat RN, beaucoup d’abstention mais aussi des reports sur la Nupes ou LREM.
    Les consignes de vote des partis, des syndicats ou des églises, c’est mort. Le "front républicain" aussi.
    L’union au 1er tour permet d’accéder au second, mais elle empêche aussi d’avoir des réserves de voix.

    Source :
    https://harris-interactive.fr/opinion_polls/legislatives-2022-2nd-tour-sondage-jour-du-vote/

    Pierre Le 20 juin à 19:23
  •  
  • Macron est responsable mais pas de tout ! Son pas de deux ! Un coup ! Je cajole l’électorat de gauche ! Un coup l’extrême droite ! fait qu’il nous prend pour des idiots !
    Mais macron a su jouer aussi du manque de clarté de mélenchon et de la plupart des dirigeants de l’union populaire qui n’ont pas su clairement à appeler à voter macron au 2 ème tour

    Dropsit Jean Pierre Le 20 juin à 21:37
  •  
  • Et dans le cas des duels RN-Ensemble au second tour, quel a été le comportement de la Nupes lorsque, comme dans la deuxième circonscription du Vaucluse, c’est le RN qui les a remportés ?

    aigle agile Le 21 juin à 11:18
  •  
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.