Accueil | Par Loïc Le Clerc | 13 juin 2022

Face à l’extrême droite, la Macronie invente le barrage « au cas par cas »

Il y aurait donc des circonstances permettant de ne pas faire barrage au Rassemblement national. Certains marcheurs appellent même à voter blanc face à Marine Le Pen…

Vos réactions (14)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Les macronistes ont-ils besoin d’aide pour savoir si, oui ou non, il faut voter contre l’extrême droite ? La question se pose, en ce lendemain de premier tour des élections législatives. La gauche, rassemblée sous le drapeau de la NUPES, et la majorité présidentielle, coalisée sous la bannière Ensemble, sortent de cette élection au coude à coude avec un peu plus de 25% des voix chacune. Mais avec 18% des suffrages, l’extrême droite de Marine Le Pen se maintient dans la bagarre : près de soixante duel RN-NUPES auront lieu dimanche prochain.

 

LIRE AUSSI SUR REGARDS.FR
>>
Législatives : les effets de la campagne anti-NUPES

 

La situation deviendrait presque cocasse s’il n’était pas question de fascisme en puissance. Il y a quelques semaines à peine, la Macronie faisait la leçon à la France entière pour que le barrage s’organise face à Marine Le Pen. Aucune ambiguïté, aucune eau tiède n’était tolérée. Mais le front républicain, ça n’a l’air d’être que pour eux.

Car ce dimanche 12 juin, le parti présidentiel a fait savoir à l’AFP qu’en cas de duel entre la NUPES et le RN, LREM ne donnera pas de consigne nationale mais se positionnera « au cas par cas ». Car, voyez-vous, il est des cas où l’extrême droite, c’est pas grave. La porte-parole du gouvernement, Olivia Gregoire, justifie une telle position parce que ces législatives seraient une histoire de « débats locaux, pas un enjeu national ». Agnès Pannier-Runacher, la ministre de la Transition énergétique, a bien compris le message et refuse de trancher « entre extrême droite et extrême gauche ». L’ex-ministre des Sports, Roxana Maracineanu, s’illustre, elle, en appelant à « faire barrage à l’extrême gauche », de concert avec la ministre de la Transition écologique Amélie de Montchalin qui s’en prend aux « anarchistes d’extrême-gauche ». À savoir qu’elle est opposée au second tour au socialiste Jérôme Guedj…

Après la confusion, l’incohérence et la méconnaissance politique – l’éternel mépris macroniste en fait –, la palme revient finalement à Alexandrine Pintus. Éliminée au premier tour dans la onzième circonscription du Pas-de-Calais, voilà sa position : entre Marine Le Pen et la candidate écolo Marine Tondilier, « mon vote sera blanc ».

Il faudra attendre la toute fin de soirée électorale pour que Maud Bregeon explique clairement sur le plateau de BFMTV : « Pas une voix ne doit pas aller à l’extrême droite ». Pour information, Maud Bregeon est porte-parole de LREM. En attendant que celle-ci fasse passer les consignes officielles à tout le monde – puisqu’ils ont besoin des éléments de langage pour savoir si l’on vote contre l’extrême droite – ce lundi, Élisabeth Borne ou Jean-Michel Blanquer refusent toujours d’appeler à voter pour la NUPES afin de faire barrage au RN. Mais Maud Bregeon, que tout le monde connaît, a dit que « pas une voix ne doit pas aller à l’extrême droite »

Et si ce lundi, petit à petit, les macronistes se sont mis à répéter les éléments de langage en bonne et due forme, il n’y en a qu’un seul qui a été clair, dès le début et de lui-même : Clément Beaune, ministre chargé de l’Europe, a déclaré qu’il voterait pour la NUPES contre le RN, « à titre personnel ». Ce n’est pas grand chose, mais ça fait du bien de l’entendre. Car, finalement, le problème avec un barrage à trous, c’est que ça ne fait pas barrage à quoi que ce soit.

 

Loïc Le Clerc

Vos réactions (14)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

  • J’attends avec impatience le commentaire du formidable défenseur de la démocratie Glycere Benoît... 😁

    Mackno Le 13 juin à 13:29
  •  
  • @Mackno. Vous n’avez pas eu la patience d’attendre le second tour pour poster votre propre commentaire. Fanfaronnade ? Elle est bien précoce. Attendez le second tour Mackno. On verra bien. En attendant, c’est gentil de me faire de la pub. En politique, l’essentiel est de faire parler de soi, même en mauvaise part.

    Glycère BENOIT Le 13 juin à 16:56
  •  
  • C’est que vos analyse de haute volée nous manquent.

    Allez, faites vous plaisir, n’attendez pas le deuxième tour pour vous exprimer sur ce point précis : dans un duel Nupes/RN au deuxième tour, quel serait votre vote de défenseur de la démocratie ?

    La question est simple, non ?

    Mackno Le 13 juin à 17:49
  •  
  • @Mackno. On ne peut plus simple. Je ne prétends ni à des analyses de haute volée, ni à la poursuite du plaisir en postant. J’exprime une opinion, sans plus, sans moins non plus, sachant qu’en démocratie toutes se valent. Toutes. Aucune n’est exclue. Il n’y a pas de pestiférés en politique. D’accord ?

    Mais je vous renvoie ce genre de question, car elle se pose à vous aussi : au second tour, entre un candidat de droite et un communiste, pour qui votez-vous ?

    Glycère BENOIT Le 13 juin à 18:04
       
    • Déjà, non, nous ne sommes pas d’accord.
      Toutes les opinions ne se valent pas en démocratie.
      Là, vous confondez avec le comptoir du bistrot du coin.

      Personnellement, j’assume mes opinions.
      Je soutiens la Nupes. Donc au deuxième tour, je voterais pour le candidat nupes, qu’il soit pcf, eelv, lfi, génération ou ps.

      Et vous, donc ?
      Face à un duel RN/Nupes (puisque c’est le sujet de l’article que nous commentons) que voterez-vous ?

      mackno Le 14 juin à 09:45
  •  
  • @mackno. Considérer que les opinions ne se valent pas en démocratie est en soi une opinion. Vous confondez règle de droit et point de vue personnel. Par ailleurs nous ne sommes pas au bistrot.

    Ma propre opinion est effectivement opposée à la vôtre : je ne mets pas de hiérarchie entre les citoyens selon leur façon de penser, même si l’on sait que celle-ci a un lien avec l’intelligence et que les hommes ne sont pas tous égaux sur le plan intellectuel. Pour moi tous les Français sont de bons Français. Mais je peux me tromper, je l’admets volontiers.

    Que dit la loi ? Elle dit que tous les citoyens concourent à l’expression de la volonté générale par le suffrage universel. La majorité qui se dégage des urnes et se crée au Parlement (suffrage direct pour l’Assemblée Nationale, indirect pour le Sénat) doit être respectée, quels que soient les partis qui la forment. C’est la règle de base de la démocratie. Elle reconnaît donc bien que les partis ont tous le même titre à contribuer à cette formation. Vous vous trompez donc en justifiant la discrimination entre les citoyens selon leur opinion par les principes démocratiques. Ils disent le contraire.

    Vous confondez démocratie et socialisme. En effet, dans le socialisme, il y a une hiérarchie entre les citoyens, avec les bons et les mauvais, ceux-ci étant promis à l’éradication. Dans la future société communiste ils auront disparu.

    Vous avez la mémoire courte. Le PCF existe depuis 1920. Qu’a-t-il dit, qu’a-t-il fait entre cette date et aujourd’hui ? Il en est responsable. Ouvrez l’histoire. Le recul historique, sur un siècle, est suffisant pour se faire une opinion, justement.

    Moi aussi j’assume mes opinions. En démocratie on peut le faire sans crainte et sans haine, sans orgueil et sans honte. Je soutiens la droite. Je n’approuve pas le choix de certaines personnalités de droite de rejoindre les macronistes. C’est leur choix, ce n’est pas le mien. Je combats la NUPES, coalition de partis de gauche et d’extrême-gauche, dont je tiens les idées pour démagogiques. En aucun cas je ne vote pour un candidat qui s’en prévaut.

    Au second tour, plus contraint que le premier, je peux voter blanc face à un candidat NUPES ou pour son opposant. Je ne mets pas d’objection de principe, d’objection absolue, à voter pour un candidat RN contre un candidat NUPES. Il faut faire avec ce qu’on a. Je fais du cas par cas, comme le préconisent d’aucuns, ici ou là, mais a priori je vote blanc dans un duel RN/NUPES. Le front républicain est une billevesée. Au nom de celui-ci, il y a des gens par exemple qui votent communiste, alors que selon cette doctrine, l’Etat n’est pas une république, mais une république socialiste. Peut-être ne faites-vous pas la différence. Moi si. Nous ne sommes pas d’accord effectivement.

    Glycère BENOIT Le 14 juin à 11:38
  •  
  • @glycere

    Comme d’habitude, vous vous égarez en tournant autour de votre marotte, l’anti communisme. Revenons donc à l’article de Regards que nous commentons.

    "Je ne mets pas d’objection de principe, d’objection absolue, à voter pour un candidat RN contre un candidat NUPES"

    Votre réponse très verbeuse a malgré tout le mérite de clarifier votre position.

    Et effectivement, nous ne sommes pas d’accord.

    Je trouve étrange qu’un soit disant défenseur de la démocratie admette pouvoir voter pour un parti dont on connait parfaitement l’idéologique xénophobe et anti-républicaine.

    Cela va devenir compliqué pour vous de critiquer ceux qui votent communiste, si vous voulez être cohérent avec votre propre système de pensée.

    Toujours est-il que je note que vous pouvez envisager tranquillement de voter pour l’extrême droite.

    mackno Le 14 juin à 16:28
  •  
  • @mackno. De mon côté je note que vous pouvez voter tranquillement pour l’extrême-gauche. Pourquoi pas ? Mais alors ne donnez pas de leçon de morale à autrui. C’est cet aspect de votre position qui me paraît contestable, toutes choses égales par ailleurs. Vous pouvez après tout être favorable au régime socialiste, rien ne vous l’interdit. Mais votre prétention à détenir un magistère moral, civique et intellectuel est excessive. C’est agaçant à la fin cette suffisance. Combien de fois faudra-t-il vous répéter que les Français sont libres et égaux. Vous comprenez ça, oui ou non ? Si c’est oui, nous sommes d’accord. Si c’est non, personne ne peut rien pour vous.

    Je vous ai signalé que l’idéologie du PCF, le marxisme-léninisme, est antirépublicaine et antidémocratique. L’Etat selon cette idéologie n’est pas une république, mais une république socialiste, appelée aussi populaire ou démocratique. Il y a toujours un adjectif qui renvoie à cette idéologie. Ainsi l’Etat n’est pas neutre – c’est dire qu’il est aussi anti-laïque. Quand au régime, il n’est pas une démocratie : celle-ci exige un parlement. Ce n’est pas que cela la démocratie, mais c’est au moins cela. Et dès lors qu’il y a un parlement, il ne peut y avoir de socialisme. Le régime socialiste et le régime parlementaire sont incompatibles. On ne peut vouloir les deux à la fois.

    Je n’ai pas spécialement de marotte en politique, mais une opinion, comme vous, ni plus ni moins. Il se trouve que je suis anticommuniste, antifasciste et antinazi. Ça vous choque ? Tant pis. Ma condamnation de ces trois régimes se fonde sur une seule raison : la défense de l’Etat de droit et de la démocratie.

    Ce que je critique, c’est ceux qui votent communiste et qui dans le même temps s’offusquent que l’on puisse voter RN.

    Glycère BENOIT Le 14 juin à 17:44
  •  
  • Il n’y a pas à dire : vous êtes très fort. 🙂

    Se prétendre antifasciste et antinazi en affirmant ne pas s’interdire de voter FN, j’avoue que je ne connaissais encore personne qu’il l’avait tenté.

    C’est fait.
    Un bon pied de nez à la cohérence intellectuelle.

    Chapeau bas, l’artiste !

    Mackno Le 14 juin à 20:48
  •  
  • @mackno. Je ne me prétends pas antinazi et antifasciste : je le suis. Il n’y a pas de parti nazi en France, ni de parti fasciste. Ils seraient interdits. En revanche il y a un parti communiste. Il n’est pas interdit (sauf pendant la période, au début de la seconde guerre mondiale, où communistes et nazis étaient alliés).

    Le RN est tout ce qu’on veut d’antipathique, mais il n’est ni fasciste ni nazi. Si on l’accuse de l’être, on se livre à une interprétation tendancieuse. On l’accuse surtout d’être fasciste, cette imputation fait partie de la boîte à outils de la gauche et de l’extrême-gauche. Vous y recourrez. Facile, un lieu commun. Le flou sémantique entretenu autour du mot crée le code langagier le permettant. Après, à quoi bon discuter ?

    D’ailleurs vous évitez toute analyse sur votre propre attitude : vous ne vous interdisez pas de voter communiste et vous vous dites démocrate (je présume). Qui est incohérent ?

    Glycère BENOIT Le 14 juin à 21:35
  •  
  • Lol.

    Blablabla.

    L’information importante de ce dialogue, c’est que vous admettez ne pas exclure un vote RN, dans un duel RN/Nupes au 2e tour des législatives de 2022.

    Clarification.
    Répétez après moi...
    Cla-ri-fi-ca-tion.

    Mackno Le 14 juin à 23:42
  •  
  • @mackno. Non. L’information utile est qu’il est impossible de dialoguer avec vous. J’ai essayé pendant quelques messages qui ne m’ont que fait perdre du temps. Celui-ci est le dernier, pour vous signifier mon mépris. Vous ne répondez pas à la question posée – en quoi est-il condamnable de voter pour le RN mais acceptable de voter pour un partisan du communisme – qui est pourtant simple. Je ne sais trop si vous êtes un imbécile ou un pervers.

    Allez, je vous laisse le dernier mot, vous avez l’air d’y tenir. J’ai assez perdu de temps à essayer de dialoguer avec vous. Je n’attends pas le dernier commentaire du formidable adepte de la langue de bois et de la tartuferie de mackno.

    Glycère BENOIT Le 15 juin à 08:02
  •  
  • Mon dieu, aurais-je vexé le roi de la rethorique ? 😅

    Bon, au final, on en revient à la base quand le verbiage ne suffit plus à cacher son incohérence : les insultes.

    "mépris", "imbécile", "pervers"...

    Quelle puissance dans l’argumentation.
    J’en ai le souffle coupé.

    😁

    Mackno Le 15 juin à 10:18
  •  
  • Allez.
    J’avoue.

    Ça me fait plaisir de dévoiler votre vrai visage : celui d’un bourgeois réactionnaire tellement cliché qu’il en deviendrait presque risible.

    Sans rancune, camarade ! 😎

    Mackno Le 15 juin à 16:42
  •  
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.