Accueil | Par Clément Gros | 16 mai 2022

FACT CHECKING. Non, Mélenchon ne propose pas de retirer le drapeau européen des établissements publics

Ce lundi 16 mai, interrogé dans la matinale de franceinfo sur la NUPES, François Bayrou n’a cessé de dire que le programme de Jean-Luc Mélenchon était dangereux. Quitte à avancer des contre-vérités sur les propositions de L’Avenir en commun et l’accord signé par les partis de gauche.

Vos réactions (3)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

François Bayrou a donc un avis sur la NUPES... à la bonne heure ! Au micro de France Info, ce lundi matin, la patron du Modem s’est lâché, assurant sans la moindre contradiction que, avec Jean-Luc Mélenchon au pouvoir, « on retirera le drapeau européen de tous les bâtiments publics ».

via GIPHY

Dans les faits, pas une occurrence du mot « drapeau » dans le programme du candidat de L’Union populaire, ni dans l’accord de la NUPES. Peut-être que le maire de Pau faisait ici référence à cet épisode de 2017, où le député insoumis fit son entrée à l’Assemblée nationale en critiquant vivement la présence du drapeau européen dans l’hémicycle.

Deux mois plus tard, les insoumis avaient proposé un amendement – rejeté dans la foulée – visant à remplacer le drapeau européen dans l’hémicycle par celui des Nations unis. Afin que seuls puissent « être présents dans l’hémicycle le drapeau tricolore de la République française, au titre de l’article 2 de la Constitution, et le drapeau de l’Organisation des Nations unies, symbole de l’engagement international de la France pour le multilatéralisme et la paix », écrivait le groupe parlementaire.

Il reste que jamais n’a figuré l’idée d’imposer cet amendement à tous les établissements publics. D’ailleurs, libre à chaque établissement, à l’exception du 9 mai – journée de l’Europe – de faire figurer ou non le drapeau européen sur leur façade.

 

Clément Gros

 

Vos réactions (3)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

  • Non, foin des drapeaux. Mélenchon convoite le vote musulman. Déjà 60 % des musulmans votent pour LFI. Alors il veut capitaliser sur ce pactole.

    Glycère BENOIT Le 17 mai à 13:50
  •  
  • @glycère - que viennent faire les musulmans dans cette galère ?????

    carlos Le 17 mai à 17:02
  •  
  • @carlos. Ils ont un lien avec LFI donc avec Mélenchon. Un lien de type pervers : LFI instrumentalise les musulmans, dont elle a besoin électoralement et les musulmans instrumentalisent LFI dont ils ont besoin pour exister en tant que communauté distincte au sein du corps social.

    Il y a un vote musulman et Mélenchon fait tout pour le capter sous couvert de laïcisme et d’universalisme. Il y a des revendications musulmanes et LFI s’ingénie à les satisfaire.

    Glycère BENOIT Le 17 mai à 22:31
  •  
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.