Accueil | Par Loïc Le Clerc | 15 décembre 2022

France-Maroc : pour fêter la victoire des Bleus, les fachos organisent des ratonnades

L’extrême droite avait prophétisé des débordements dus aux supporters marocains... Sans surprise, ce sont les fachos eux-mêmes qui se sont chargés de la violence après la demi-finale de la Coupe du monde.

Vos réactions (2)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

À la minute où l’on a appris que le Maroc serait l’adversaire de la France pour les demi-finales de la coupe du monde, l’extrême droite française (mais pas que…) est en roue-libre. Forcément, il va y avoir des problèmes, avant, pendant et surtout après le match et, forcément, ça sera du fait des Marocains.

 

LIRE AUSSI SUR REGARDS.FR
>>
EXCLU REGARDS. Demi-finale de la coupe du monde : le 11 de départ de la France face Maroc…

 

Nous n’évoquerons pas ici les injonctions faites aux bi-nationaux à être plus « bleu » que « rouge », comme si nous étions en guerre et qu’il fallait choisir son camp – on parle de football…

Ainsi, les Zemmour, Bardella et autre Ciotti s’en donnaient à cœur-joie sur les plateaux de télé, jouant en chœur cette petite musique : attention aux Marocains, ils vont tout casser. Au point que cette propagande raciste (il faut appeler un chat un chat) devient quasi-performative. Voyez plutôt cette note du Service central du renseignement territorial, dévoilée par BFMTV. On y apprend que « quel que soit le résultat », les renseignements s’attendent à des « importants rassemblements » auxquels vont se greffer « des délinquants opportunistes ». On apprend également, toujours dans cet article de BFM, que « des membres de la mouvance d’extrême droite, qui ont annoncé une mobilisation pour patrouiller dans les rues ».

Le résultat de la soirée est sans appel : la France a battu le Maroc et les fachos sont descendus dans les rues pour « jouer » la troisième mi-temps.

La panique montpelliéraine aboutira à un drame : un jeune de 14 ans a été renversé et tué par « un chauffard », lequel a abandonné son véhicule et pris la fuite.

À Paris aussi, l’extrême droite était préparée pour l’affrontement, comme le relate Le Parisien : « Près d’une cinquantaine de personnes proches de l’ultradroite, qui s’apprêtaient à rejoindre les Champs-Élysées à Paris à l’issue de la demi-finale du Mondial, ont été interpellées dans la soirée de mercredi, notamment pour port d’armes prohibées. Au total, 47 personnes ont été arrêtées, dont 15 fichés S, avant d’être placées en garde à vue, indique une source policière. » Au total, des quelque 25.000 supporters rassemblés sur les Champs-Élysées, plus d’une centaine ont été interpellés.

Une soirée terrible, donc, mais pas de quoi inquiéter le ministre de l’Intérieur. Bien au contraire, Gérald Darmanin se félicite que la mobilisation de 10.000 policiers et gendarmes ait « permis à ceux qui voulaient fêter la victoire de la France et le très beau parcours du Maroc de le faire ».

Et ce jeudi matin, certains grands médias continuent de surfer sur la vague nauséabonde de la haine raciale, Europe 1 invitant Marion Maréchal (experte ès football, c’est bien connu). On ne change pas une équipe qui gagne !

 

Loïc Le Clerc

Vos réactions (2)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

  • On s’en fout complétement !!!

    Les ratonnades sont un détail de l’histoire !
    Empêchez Adrien de faire son taf de député, ça c’est important ! Et lui piquer son siège, ça c’est l’objectif !

    Cyrano 78 Le 15 décembre 2022 à 19:04
  •  
  • Petite provocatrice va !

    benny69 Le 16 décembre 2022 à 20:48
  •  
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.