Accueil | Chronique par Bernard Marx | 20 octobre 2022

« Nuit des superprofits » : on vous refait le portrait des Picsous

La cérémonie décernant le « Picsou d’or » a eu lieu le 13 octobre dernier, à l’initiative du député François Ruffin, du journal Fakir et du syndicat des journalistes SNJ-CGT. Notre chroniqueur éco Bernard Marx refait le match dans une série de portraits des superprofiteurs nominés.

Vos réactions (1)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Le Picsou d’or devait récompenser « le PDG, le milliardaire qui, grâce à la pandémie, à la crise, à l’explosion des prix de l’énergie, a réussi à faire les plus beaux profits ». Au vu de leurs portraits taillés sur mesure par leur parrain ou leur marraine d’un soir, j’ajouterai qu’il s’agissait en même temps de choisir celui (tous les nominés sont des hommes) qui fabrique et utilise ces superprofits, et la super-fortune qui va avec, de la plus mauvaise des façons : en épuisant le plus les deux sources vive de toute richesse, les humains et la nature, et en polluant sur son passage la planète, les finances publiques, l’information, la politique ou la justice.

 

LIRE AUSSI SUR REGARDS.FR
>>
Le PDG de Total se dit « fatigué de cette accusation de "m’être augmenté de 52%" » alors qu’il ne s’est augmenté que de 51,7%

 

La récompense est revenue, à l’applaudimètre, à BlackRock, le plus important gestionnaire d’actifs du monde (plus de 10.000 milliards de dollars). Les autres nominés étaient :

  • Jeff Bézos, fondateur, principal actionnaire et président d’Amazon.
  • Bernard Arnault, actionnaire majoritaire et PDG de LVMH, propriétaire des journaux Les Échos et Le Parisien
  • Dara Khosrowshahi, PDG d’Uber
  • Orpéa, Korian et Epinomis, géants des EPHAD à but (très) lucratif
  • Patrick Drahi, président-fondateur du consortium luxembourgeois Altice, propriétaire de SFR, RMC, BFM, L’Express
  • Paul Hudson, directeur général de Sanofi
  • Vincent Bolloré, président du groupe Bolloré – qui a placé son fils Yannick à la présidence du conseil de surveillance de Vivendi (groupe Canal +, Europe 1, Editis)
  • Rodolphe Saadé, PDG de CMA-CGM

Et Patrick Pouyanné alors ? Le PDG de TotalEnergie était hors compétition, ce qui me parait tout à fait justifié.

Pour lire les portraits, suivez les liens suivants :

>> Rodolphe Saadé (CMA CGM) : l’autre champion des superprofits
>> BlackRock et Larry Fink : fondés de pouvoirs des actionnaires
>> Patrick Pouyanné, Total Kombat
>> Bernard Arnault (LVMH) : la France sous l’emprise du luxe

 

 

Bernard Marx

Vos réactions (1)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

  • Bonjour.
    Je suis fan de Bande dessinée. De Pif le chien à Picsou.

    Picsou est millliardaire et exploite son neveu Donald honteusement, illegalement. Au niveau entreprise,il n’est pas reconnu pour bien payer grassement ses ouvriers, honnêtement certes, mais au plus bas.

    Tout les prétendants de la liste correspondent.

    Balthazar Picsou est parti de rien. Il a commencé à faire du cirage de chaussures pour gagner ses premiers centimes. Puis avec une pioche est parti chercher de l’or tout seul dans le klondikes, au mépris des loups et des brigands.

    C’est le radin le plus celebre du monde. Il ne s’autorise rien. Boit de l’eau du robinet, fouille les poubelles pour lire le journal de la veille, se chauffe à la chandelle et utilise les bateaux et avions de niveau poubelles pour aller chercher des fortunes.
    Il ne prends pas de femmes, car trop chère. Il porte les mêmes vêtements miteux depuis 50 ans qu’il recouds chaque année.

    Aucuns des prétendants de la liste ne correspondent.

    Rendons honneur à Baltazar Picsou. Aucuns de ces prétendants ne lui arrivent à la cheville et méritent de porter le titre de Picsou d’Or.

    bdpif Le 22 octobre à 10:06
  •  
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.