Accueil | Par La rédaction | 17 octobre 2013

Kliptown-Soweto-Nanterre : Construire librement

Promenade urbaine, exposition, projection de films et goûter, dimanche 20 octobre 2013 entre 15h et 18h à Nanterre.

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Communiqué - La Ferme du Bonheur, la Ville de Nanterre et l’association Rue du soleil ont le plaisir de vous inviter dans le cadre de l’Année de l’Afrique du Sud en France à découvrir leurs initiatives respectives :

• Le « Shack » (habitation de bidonville) construit au Champ de la Garde sur le Pré par des jeunes de Kliptown (en banlieue de Johannesburg) accueillis en résidence en juillet dernier à la Ferme du Bonheur à l’initiative de l’association Rue du soleil soutenue par la Ville de Nanterre. Ces jeunes réunis à Kliptown dans l’association Eat my dust, sont également auteurs et acteurs de films présentés ce jour.

• L’exposition présentée Terrasse 15, Maisons de Soweto de Christophe Hutin.

L’histoire de l’Afrique du sud résonne avec une émotion particulière dans notre ville où beaucoup se sont engagés contre l’apartheid. Nelson Mandela est fait citoyen d’honneur de Nanterre dès 1985.

A travers une marche en compagnie de sympathisants de la lutte pour la liberté, et non moins acteurs de l’aménagement et de l’animation du territoire, nous verrons ensemble la diversité des démarches et les cultures de la construction urbaine et de l’habitat.

Avec Gérard Perreau-Bezouille, adjoint au maire de Nanterre délégué à la vie urbaine et la ville monde, Roger des Prés, directeur artistique de la Ferme du Bonheur, Caroline Bustos, présidente de l’association Rue du soleil

  • • 15h : Rdv à la Ferme du Bonheur, 200 av. de la République, RER A Nanterre-Université. Départ de la transhumance des moutons au Champ de la Garde. Visite du shack.
  • • 15h45 : Départ de la passerelle Rathelot, intersection des bvds Jules-Mansart et Blaise-Pascal.
  • • 16h15 : Arrivée à la Terrasse 15, exposition Maisons de Soweto de Christophe Hutin, RER A Nanterre-Préfecture.
  • • 16h30 : Accueil à la salle de quartier de la Mairie de quartier des Terrasses, 215 Terrasse de l’Arche. Astral Projection (Official). des films de l’association des jeunes de Kliptown Eat my dust et de documentaires de Christophe Hutin. Projection suivie d’un goûter.

Dans le cadre de l’année de l’Afrique du Sud en France, la Ferme du Bonheur a accueilli du 1er au 20 juillet 2013 un groupe de dix adolescents de Kliptown, bidonville de Soweto. Lors de leur résidence autour d’un projet cinéma, initié dans leur pays, les jeunes construisent à Nanterre, ensemble, sur le Pré, un shack, une habitation de bidonville faite de tôle ondulée et de matériaux recyclés, qui rappelle sans détour les baraques des quartiers insalubres de nos banlieues. Le Pré constitue le « Parc Rural Expérimental », un espace urbain délaissé, que l’équipe de la Ferme du Bonheur, investit collectivement avec le public depuis une dizaine d’années pour une agriculture urbaine.

Christophe Hutin, aujourd’hui architecte, est lui fortement marqué par un séjour à Soweto en 1994, au lendemain de l’élection de Nelson Mandela. Les savoir-faire et les liens sociaux qu’il vit alors dans les chantiers de construction influenceront son apprentissage de l’architecture,aujourd’hui ses projets et son enseignement. En 2004, il réalise une série de photographies de Maisons de Soweto qui sont exposées dans l’espace public à Nanterre du 10 septembre au 31 octobre 2013 dans le quartier tertiaire des Terrasses nouvellement aménagé.
Roger des Prés et Christophe Hutin sont tous deux publiés dans la collection « L’impensé » dirigée par Patrick Bouchain aux Editions Actes-Sud, que l’association du Mejan avait mis en valeur aux rencontres photographiques d’Arles en juillet 2010.

On les retrouve à Nanterre ce dimanche 20 octobre 2013 entre 15h et 18h, avec Gérard Perreau-Bezouille, adjoint au maire adjoint aux finances, la vie urbaine et ville monde, militant contre l’apartheid, pour une promenade urbaine dominicale, sorte de voyage sensible à l’échelle d’une ville et à travers les souvenirs du bonheur des rencontres inter-culturelles.

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

Forum sur abonnement

Pour poster un commentaire, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas encore enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?