Accueil > politique | Par | 28 mai 2009

A propos de la liste « antisioniste » de Dieudonné

Mouvement des Indigènes de la République (MIR), le 9 mai 2009

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

"Nous n’avons pas le droit de nous allier à des forces racistes, colonialistes et prétendument antisionistes !" (Houria Bouteldja) La Marche des indigènes de la république s’est déroulée comme prévu le 8 mai dernier de Barbès à la Place de Clichy. Organisée avec les seules forces du MIR, cette manifestation a tout de même réuni près de 2 000 personnes. Au terme de cette initiative, Houria Bouteldja, notre porte-parole, a prononcé un discours où elle a notamment dénoncé vigoureusement les alliances contre-nature qui se sont tissées autour de la liste antisioniste présentée par l’humoriste Dieudonné pour les prochaines élections européennes.

Extrait : "Nous ne pouvons pas, nous n’avons pas le droit de nous allier à des forces racistes, colonialistes et prétendument antisionistes ! Les ennemis de nos ennemis ne sont pas forcément nos amis ! Le combat antisioniste, (...), anticolonialiste et antiraciste (...) est beaucoup trop précieux pour le corrompre aujourd’hui avec une extrême droite française toujours fière d’avoir torturé en Algérie ; une extrême droite qui a organisé des ratonnades contre les arabes et les noirs ; une extrême droite qui dénonce l’islamisation de la France, qui exige toujours plus de répression contre l’immigration et dans nos quartiers, qui justifie la chasse aux sans-papiers. Une extrême droite qui, au nom du patriotisme, rêve de faire de nous les nouveaux tirailleurs de l’impérialisme bleu/blanc/rouge. Nous n’avons aucun intérêt commun avec ces gens-là !!! Une alliance, même tactique, avec eux, est d’abord une grave erreur politique et un piège que nous tendent nos adversaires : elle nous détourne de nos vrais combats ; elle nous engage dans des polémiques médiatiques qui ne sont pas les nôtres ; elle contribue à semer la confusion, à obscurcir les vrais enjeux de nos luttes, à nous faire dévier de nos véritables objectifs. Mais une telle alliance, c’est plus qu’une erreur, c’est une faute ! oui, c’est une faute. Une faute morale, un non sens historique. Nos seuls guides sont nos martyrs, nos valeurs, notre foi et notre profond anticolonialisme. Nos seuls alliés sont ceux qui les défendent."

Pour consulter tout le discours : http://www.indigenes-republique.fr/une.php3?id_article=551

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

Forum sur abonnement

Pour poster un commentaire, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas encore enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?