Accueil > Société | Par Marion Rousset, Rémi Douat | 8 décembre 2010

Besoin des riches ? (4) - Les niches de l’entre-soi

Salons du riche

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Il existe bien un salon du sandwich (et du snack), de l’aérosol ou du cheval, alors pourquoi pas un salon du riche. Chaque année une dizaine de rendez-vous entendent regrouper les très fortunés de ce monde. Le plus populaire d’entre eux, si l’on peut dire, s’appelle le Millionnaire fair. Le prérequis pour exposer lors d’une telle manifestation : vendre n’importe quoi, mais très cher. Car la grosse galère pour un super riche, comme ils en témoignent sans rire aux télés venus les rencontrer, c’est bien de trouver à dépenser de manière « unique », « exclusive », in english. Sur le papier, c’est Monoprix : une crème cosmétique, une casserole et un peu de quincaillerie. Mais à l’arrivée, le pot de crème se facture 4 000 dollars, la casserole 209 000 dollars et la quincaillerie est une rivière de diamants à 3 millions de dollars.

Rémi Douat

ça, c’est palace !

Au Royal Monceau, il faut compter jusqu’à 16 000 euros la nuit pour un appartement privé. Les ultra-riches bénéficient dans ce nouvel hôtel de prestations haut de gamme : des « junket rooms » (ces espaces qui permettent aux stars de recevoir des journalistes à la chaîne) et un spa. Des expositions inédites y sont présentées par des « art concierges » (!). Cerise sur le gâteau, un écran diffusera les ventes aux enchères d’oeuvres d’art afin que les clients de l’hôtel puissent surenchérir en direct... Quatre autres palaces parisiens, au moins, verront le jour dans les années à venir. La crise, quelle crise ?

Marion Rousset

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

Forum sur abonnement

Pour poster un commentaire, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas encore enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?