Accueil > Société | Par Jean-Baptiste Ferrière | 7 septembre 2007

Expulsion sans préavis d’un squat d’étudiants

Soutenus par le ministère de la crise du logement (les associations Jeudi Noir, Macaq, Droit au logement), une quarantaine d’étudiants ont trouvé refuge rue de la Faisanderie à Paris au début du mois. Leur expulsion est survenue jeudi 6 septembre sans autorisation judiciaire.

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

En plein coeur du 16è arrondissement, un bel immeuble de 2 000 mètres carrés appartient à un fond de pension italien. Laissé vacant depuis quelque mois pour des raisons spéculatives. C’est ici qu’une quarantaine d’étudiants en difficulté ont choisi d’habiter le 1er septembre dernier. Devenu squat, le lieu symbolise une forme de résistance à la crise immobilière. Une façon ces militants d’interpeller pacifiquement les pouvoirs publics sur la pénurie de résidences universitaires. Seulement voilà. Les forces de polices sont intervenues hier pour expulser les occupants sans titres. Une expulsion sans autorisation judicaire, aucun officier de police n’ayant été dépêché sur place. Sans avoir pu récupérer tous leurs effets personnels, les étudiants n’ont pas hésité ensuite à porter plainte pour "violation de domicile, irrégularité de procédure et expusion abusive".

Série d’entretien audio

Alexandre Archenoult, porte-parole de l’association Macaq , revient sur leur démarche d’interpellation des responsables politiques quant à la pénurie immobilière qui frappe toutes les classe d’âges, tous secteurs d’activités confondus. Pour écouter, cliquer sur

MP3 - 2.2 Mo

Président de Droit au logement (DAL), Jean-Baptiste Eyraud pointe une crise du logement asphyxiante pour toutes les classes sociales. Il rappelle dans quel cadre se situe l’action de son association. Pour écouter, cliquer sur

MP3 - 1.5 Mo

Etudiant en philosophie, Jean-Marc a vécu quelques jours au squat. Il raconte l’expulsion dont il a fait l’objet. Pour écouter, cliquer sur

MP3 - 3.9 Mo

Artiste et squatteuse, Cloé témoigne, elle, d’une situation éprouvante sans toutefois se décourager. Pour écouter, cliquer sur

MP3 - 1.3 Mo

titre documents joints

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

Forum sur abonnement

Pour poster un commentaire, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas encore enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?