Accueil > Culture | Par Julia Moldoveanu | 8 octobre 2007

Fouéco et méchant Brallard...// Emmanuel Brouillard, Bruno Mallart

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Le rire est-il compatible avec la poésie ? Grecs, Latins, en passant par Villon jusqu’aux surréalistes, nous ont déjà convaincus : cette très humaine attitude peut habiter la « grande poésie » , humour et dérision peuvent squatter ces espaces protégés où mélancolie et désolation sont à l’aise.

Ainsi donc ce volume de Paul Fournel et Henri Cueco : Les Animaux d’amour et autres sardinosaures . Rencontres fantasques avec une langue tournée vers la facétie, le calembour et autres contrepétries, un burlesque qui appelle la culture populaire du quotidien : « Le perroquet des brumes/ A de beaux yeux tu sais/ Il dit/ Embrasse-moi embrasse-moi/ De sa voix de perroquet des brumes/ Un rien enraillée/ Quand le brouillard se déchire/ On voit qu’il est vert/ Et que ses beaux yeux brillent/ En bleu tu sais » . On rencontrera la fourmimipinson, le fennec plus ultra, le rouge-gorge irritée, le boxer à rien, le cobra d’honneur, le cerf les fesses... On pensera à Lautréamont : « Je ne puis m’empêcher de rire (...) ; j’accepte cette explication absurde, mais alors, que ce soit un rire mélancolique. Riez, mais pleurez en même temps » (1).

Un mémoire sur Quéneau, des études sur Guignol, Paul Fournel, président de l’Oulipo, tient les Clefs pour la littérature potentielle... Son compère, le peintre Henri Cueco, sait trouver, dans la traduction stricte du verbe dans le trait le ressort qui nous fait gondoler.

Très méchant, un autre petit volume dans cette collection, Les Mythographes, au Castor Astral, qui accueille des textes courts, poésies, contes, récits, enluminés par un illustrateur ou peintre : Trois claques à Balzac . Si la liste des sommités littéraires qui reçoivent la correction d’Emmanuel Brouillard n’est pas exhaustive, on peut être sûr, en revanche, que lycéens et collégiens y trouveront leur salut, après trop de séances de Racine, Perec, Sartre ou même Rimbaud.

Julia Moldoveanu

 [1] Paul Fournel**, **Henri Cueco , Les animaux d’amour et autres sardinosaures, Le Castor Astral, coll. Les Mythographes, 12 euros

Emmanuel Brouillard**, **Bruno Mallart , Trois claques à Balzac, quatre-vingts corrections d’auteurs , Le Castor Astral, coll. Les Mythographes, 12 euros

Notes

[11. Lautréamont, Les Chants de Maldoror , Chant quatrième.

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

Forum sur abonnement

Pour poster un commentaire, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas encore enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?