Accueil > N° 62 - mai-juin 2009 | Par | 29 mai 2009

La Confédération paysanne envahit la Maison du Lait

La confederation paysanne

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Pendant que les responsables de la baisse du prix du lait se réunissent sous l’égide du CNIEL, dans un lieu tenu secret, les producteurs de lait de La Confédération paysanne, toujours exclus des négociations, se rassemblent à la Maison du Lait.

Il s’agit de dénoncer ce qui a provoqué cette baisse, notamment :

 la volonté de Jean-Michel Lemétayer et de la FNPL d’augmenter la production au printemps 2008, qui a contribué à créer des stocks,

 le choix du gouvernement Sarkozy, pour communiquer sur le pouvoir d’achat, de faire baisser le prix du lait.

La sortie de crise doit être très rapide et pour cela l’Etat doit s’engager : il l’a fait pour venir au secours des banques.

o Le prix du lait doit augmenter bien au-delà de 3 à 5 centimes le litre.

o Nous demandons une maîtrise publique de la production (les quotas laitiers existent, il faut leur faire jouer leur rôle).

o Nous refusons la contractualisation qui ne peut en aucun cas servir les paysans.

o Nous proposons de geler immédiatement une partie de la production au-delà de 150 000 litres par producteur pour rétablir l’équilibre entre l’offre et la demande.

o Nous exigeons la mise en œuvre des outils permettant la formation d’un prix rémunérateur dans les plus brefs délais.

o Nous demandons d’éliminer les stocks de poudre de lait qui saturent le marché en les incorporant à l’alimentation animale.

La Confédération Paysanne reste aux côtés des producteurs de lait pour revendiquer une politique garante de leur revenu.

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

Forum sur abonnement

Pour poster un commentaire, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas encore enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?