Accueil > Société | Par Jean-Baptiste Ferrière | 3 mai 2007

La Ligue des droits de l’Homme condamne le bilan de Sarkozy

L’association publie son "état des droits de l’homme en France". Elle a constaté en 2006 une régression continuelle des libertés publiques ainsi que l’aggravation d’une crise sociale, éthique et institutionnelle.

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

"N’oubliez jamais que le verbe résister se conjugue au présent" rappelait Lucie Aubrac. Un aphorisme plus que jamais d’actualité. Association de "résistance civique", la Ligue des droits de l’Homme vient de sortir la 4ème édition de son "état des droits de l’Homme en France". Sorte d’abécédaire pédagogique où sont passées au crible les questions qui l’ont interpellée au cours de l’année 2006 : "l’antisémitisme", "le terrorisme", "la vocation citoyenne", "la chasse aux étrangers", "l’Islam et le racisme", "la mémoire coloniale", "la prévention de la délinquance"... Présenté sous forme d’articles synthétiques, l’ouvrage propose une grille de lecture de l’actualité des droits universels dans l’Hexagone. Il revient notamment sur l’expulsion de Cachan, la multiplication des tentes de sans-abri, la promulgation-abrogation du contrat première embauche ou encore l’affaire Outreau. Résultat sans appel : "aggravation de la crise sociale" (un tiers des SDF serait salarié), "approfondissement de la crise institutionnelle" (la mobilisation massive des étudiants contre le CPE) et "extension de la crise éthique" qui "se répand au rythme de la contamination de l’ordre républicain par l’agenda lepéniste".

Législature sécuritaire et xénophobe

En tant qu’ex-ministre de l’Intérieur, Sarkozy fait logiquement l’objet d’une attaque en règle. Sa loi du 24 juillet 2006 relative à l’immigration et l’intégration a ainsi conduit à une précarisation de la situation des étrangers. Ce dispositif prévoit en effet de retirer le titre de séjour des travailleurs en cas de licenciement. "La politique législative de course au sécuritaire à dominante xénophobe du ministère de l’Intérieur est alarmante, déplore le président de la Ligue Jean-Pierre Dubois. L’année 2006, plus encore que les précédentes, fut une très mauvaise année pour les étrangers vivant sur le sol français. La traque aux sans-papiers s’est intensifiée au rythme de la précampagne présidentielle du candidat de l’UMP, avec son volet chasse aux enfants particulièrement insupportable". La LDH se félicite d’ailleurs du "recours légitime à la désobéissance citoyenne" du Réseau éducation sans frontières (RESF). Une désobéissance qui pourrait bien devenir incontournable si la majorité des électeurs français se résigne dimanche 6 mai à subir une nouvelle législature sécuritaire et xénophobe. Entièrement sarkozyste de surcroît. Mais le pire n’est jamais certain...

Interviews audio

Pour Jean-Pierre Dubois, président de la LDH, "L’état des droits de l’Homme en France" a aussi pour vocation d’informer les citoyens à l’approche des élections. Il revient notamment sur le dossier central "risques et sécurités" qui pointe les dérives de "l’obsession sécuritaire". Pour écouter son interview , cliquer sur

MP3 - 2.5 Mo

Membre du comité central de la LDH et coordinatrice de la publication "L’état des droits de l’Homme en France", Nicole Savy expose les apports essentiels de cette nouvelle mouture. Pour écouter son interview , cliquer sur

MP3 - 2.3 Mo

Plus d’infos sur http://www.ldh-france.org/

Sommaire de "L’état des droits de l’homme en France, édition 2007" (La Découverte), 125 pages - 6,90 euros.

Introduction : "Régressions, turbulences, résistances", par Jean-Pierre Dubois

I) Fiches droits de l’homme : l’année de la LDH - Antisémitisme et universalité des droits, par Jean-Pierre Dubois - Cachan, le choix du gouvernement : violence et précarité, par Jean et Josée Frouin - Chasse aux étrangers : la légalisation, par Jean-Pierre Dubois -Chasse aux étrangers : la mobilisation du Réseau éducation sans frontières, par Jean-Michel Delarbre- Des succès importants en 2006 - Une action à dimension citoyenne - Des modes d’actions souples et inventifs - Le recours légitime à la désobéissance citoyenne - 2007 : une période plus complexe, de nouveaux défis à relever - Les enjeux des mobilisations à venir - Conclusion - Citoyenneté sociale et droits sociaux : les mobilisations du printemps ne doivent pas faire oublier la persistance des inégalités, par Marie Cévé - Citoyens/Justice/Police, par François Della Sudda et Isabelle Denise - Corse : clandestini corsi, par Michel Tubiana - Discriminations, par Malik Salemkour - Démocratie sociale : une nécessaire réforme de la représentativité syndicale, par Claude Katz - Dreyfus : le centenaire de la réhabilitation, par Gilles Manceron - Égalité des chances : vraiment ?, par Françoise Dumont - Euroméditerranée : Barcelone plus onze, une situation toujours plus dangereuse, par Michel Tubiana - Europe : pas d’avancée institutionnelle sans une Europe de tous les droits de l’Homme, par Jan-Robert Suesser - Guyane : les droits ne sont pas pour tout le monde, par Jean-Paul Hébert (à partir des contributions de Nicole Launey et de la section de Cayenne) - Islam et racisme, par Michel Tubiana - Justice : crise et réforme, par Henri Leclerc - Liberté de création, par Agnès Tricoire - Mémoire de la colonisation et de l’esclavage, lois mémorielles, par Gilles Manceron - Mobilisation contre l’immigration jetable : la réforme du CESEDA et le rejet de l’étranger derrière le discours de la raison économique, par Catherine Teule - Moyen-Orient : l’aggravation de la situation, par Gilles Manceron - Peine de mort : un châtiment très politique, par Marie-Agnès Combesque - Prévention de la délinquance : une loi qui ignore la prévention, par Françoise Dumont - Prisons : des droits élémentaires bafoués, par Henri Leclerc Roms : de l’absurde à l’inique, par Malik Salemkour - Torture et terrorisme, par Marie-Agnès Combesque - Votation citoyenne 2006, par Saïd Bouziri -

II) Quelles sécurité dans une « société du risque » - Introduction. Le département de la Seine-Saint-Denis, par Hervé Bramy - Les termes du débat - Pour un humanisme écologique face à la catastrophe techno-scientifique, par Frédérick Lemarchand - Sécurités, « sûreté » et libertés : quel « contrat social » ?, par Henri Leclerc - Quelles solidarités face aux risques ? , par Antoine Garapon - Les risques aujourd’hui - La globalisation des risques : risques mondiaux, risques pour tous, par Patrick Viveret - Les risques de la globalisation, par Geneviève Azam - Les inégalités devant les risques, par Jean-Pierre Dubois - Insécurité : une autre analyse est possible, par Laurent Mucchielli - Risques, sécurités, solidarités et démocratie - La socialisation des risques, par Nicole Questiaux - L’ampleur et les limites des modes de socialisation des risques, par Pierre-Yves Chanu - L’idée mutualiste et la jeunesse face à la désocialisation des risques santé, par Damien Berthilier - Les sécurités à construire - Se protéger contre les risques sociaux : nouveaux enjeux, nouveaux débats, par Michel Borgetto - Risque et liberté : un rapport ambivalent, par Danièle Lochak - Vivent le risque et les solidarités, par Michel Tubiana - Conclusion, par Jean-Pierre Dubois - Chronologie 2006 - Les principales dates concernant les droits de l’Homme en France en 2006, par Gilles Manceron - Liste des auteurs.

Communiqué de la LDH : "Le 6 mai, barrons la route à l’autoritarisme, votons pour défendre les droits et les libertés"

Contre-pouvoir et association civique luttant contre l’arbitraire, l’injustice et l’intolérance, la Ligue des droits de l’Homme n’intervient dans le débat électoral que si le bon fonctionnement de la démocratie, l’effectivité de la citoyenneté et le respect des principes de liberté, d’égalité et de fraternité sont en jeu.

Nous venons de vivre cinq années de régression des libertés, de l’égalité et de la fraternité. Tous les pouvoirs ont été accaparés par un seul courant politique. L’autoritarisme, le recours aux moyens d’exception ont accompagné le renforcement du contrôle social, le choix du tout répressif, le recul des droits des justiciables, les attaques contre l’indépendance des juges. L’insécurité sociale a été renforcée pour les plus faibles, la protection sociale fragilisée, la précarité du travail encouragée. Les "marginaux", les "différents", les jeunes des quartiers défavorisés, ont été traités en boucs émissaires, les étrangers traqués jusque dans les écoles maternelles, les familles les plus démunies sanctionnées pour leur pauvreté.

Si Nicolas Sarkozy se voyait confier la plus haute charge de l’Etat, nous ne pourrons pas dire que nous ne savions pas : loi durcissant encore la répression pénale, nouvelle loi anti-étrangers, contrat de travail "unique" se substituant au CDI, sans parler du ministère de "l’identitaire" et de l’immigration... Il est de notre devoir d’alerter les citoyennes et les citoyens de ce pays : la poursuite et l’amplification de la politique menée depuis cinq ans ne serait pas un "rêve" mais un cauchemar. Nous ne voulons pas d’une démocratie muselée qui, parce qu’elle laisserait sur le bord de la route des millions de personnes, attiserait le communautarisme, le racisme, l’antisémitisme et la xénophobie et ouvrirait la voie aux révoltes sociales.

Nous voulons une autre France : fière de sa diversité, soucieuse que chacun puisse réaliser ses aspirations, porteuse des libertés et rénovant sa démocratie. La France n’est jamais aussi grande que lorsqu’elle met ses actes en accord avec son ambition séculaire de voir tous les droits valoir pour tous. Pendant qu’il en est temps, la LDH appelle les électeurs à choisir la solidarité et non la peur, le respect et non les menaces, l’égalité et non les discriminations.

La Ligue des droits de l’Homme appelle à voter et à faire voter, le 6 mai 2007, pour Ségolène Royal.

titre documents joints

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

Forum sur abonnement

Pour poster un commentaire, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas encore enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?