Accueil > N° 5 - décembre 2010 | Par Rémi Douat | 13 décembre 2010

La lutte c’est classe

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Les manifestations contre la réforme des retraites ont provoqué une belle énergie créative : autocollants « Je lutte des classe » du collectif Ne pas plier distribués par dizaine de milliers, billets de 500 euros détournés par le NPA, autocollant « Insurgé-e » mais aussi créations individuelles. L’université populaire de Saint-Denis, Dionyversité, offre un cycle de conférences autour des signes qui s’invitent sur les murs : affiches, pochoirs, graphs, autocollants...

« Mauvaise herbe des panneaux, du mobilier urbain », ces signes sont les animateurs des conflits sociaux et des manifestations. Le 7 décembre, il s’agissait de s’interroger sur les différences entre le graphisme militant, la publicité et la propagande. Le 14, une présentation sous la forme d’un diaporama d’affiches anti-franquistes durant la guerre d’Espagne. Fin du cycle le 21 décembre avec une conférence intitulée « La lutte des signes, un siècle d’autocollants politiques français ».

Rémi Douat

Les 7, 14 et 21 décembre, à 19 h, à la bourse du travail de Saint-Denis, métro Porte de Paris .

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Sur le même thème

7 décembre 2010

Hommage à Claire Villiers

Vos réactions

Forum sur abonnement

Pour poster un commentaire, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas encore enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?