Accueil > Culture | Par Marc Endeweld | 1er mai 2011

Mémoires d’une lutte

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

C’est (presque) une première :
le 15 avril 2008, 300 travailleurs
sans papiers se mettaient
en grève et occupaient leurs entreprises,
en région parisienne.

Seul moyen pour eux de lutter
contre les politiques anti-immigration
et anti-étrangers menées
par le gouvernement Sarkozy
depuis 2007. Et cela allait durer
près de deux ans, avec la mobilisation
de milliers de sans-papiers.
Parfois devant les caméras, parfois dans l’ombre. Dans le
passé, il y avait bien eu déjà quelques grèves ici ou là (notamment
chez Buffalo Grill), mais jamais un mouvement d’une telle ampleur :
« Ce mouvement est inédit : il lie un mode d’action traditionnel du
mouvement ouvrier – une grève avec occupation des lieux de travail
– à la revendication centrale de la lutte des sans-papiers – la
régularisation
 », analysent ainsi les auteurs (quatre sociologues et
une journaliste) de On bosse ici, on reste ici !

Ce livre est riche en témoignages, observations et informations.
Pour écrire cette histoire au-delà des images médiatiques, les auteurs
ont dû mener des centaines d’entretiens (y compris du côté
du ministère de l’Immigration), recueillir de nombreux documents,
voire participer aux actions. « Notre démarche, issue à la fois de la
sociologie et du journalisme, peut se définir comme une “enquête
de terrain historique” ou bien comme une “histoire du présent”.
 »
L’histoire d’une rencontre entre travailleurs sans papiers et syndicalistes.
« Les types, ils lâchent tout, ils se battent comme des chiens
pour un bout de papier. S’ils peuvent faire ça pour un bout de
papier, peut-être que le mouvement ouvrier dans son ensemble
peut aussi se battre comme des chiens pour autre chose
 », remarque
ainsi Raymond Chauveau de la CGT, qui deviendra l’un
des principaux animateurs du mouvement au sein de son syndicat.
Pour tous, une vraie aventure…

A lire

On bosse ici, on reste ici ! La grève des sans-papiers : une aventure
inédite
, de Pierre Barron, Anne Bory, Sébastien Chauvin, Nicolas Jounin
et Lucie Tourette, éd. La Découverte, 312 p., 19 €.

Portfolio

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

Forum sur abonnement

Pour poster un commentaire, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas encore enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?