Accueil > N° 59 - février 2009 | Par | 11 février 2009

Mobilisation des chercheurs : Historique !

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

La mobilisation du 10 février 2009 pour la défense de l’enseignement supérieur et de la recherche est historique. Ce ne sont pas quelques milliers mais des dizaines de milliers d’enseignants-chercheurs, de chercheurs, d’ingénieurs, d’étudiants qui sont descendus aujourd’hui dans la rue et bravé les intempéries. Paris a vu défiler 40 000 personnes, avec de nombreuses délégations venues d’universités en région.

Pour tenter de se sortir d’une situation de plus en plus bloquée, Valérie Pécresse a proposé la médiation d’une représentante de la Cour des Comptes censée intervenir sur la seule question du décret concernant le statut des enseignants-chercheurs. Cette opération de diversion montre que la ministre n’a absolument pas pris la mesure de l’ampleur du rejet actuel de sa politique. C’est l’ensemble de la contre-réforme en cours qui est remis en cause. Il ne s’agit pas seulement de retirer le décret sur le statut des EC, mais aussi de répondre à la demande cruciale sur l’emploi (rétablissement de tous les postes supprimés, annonce d’un plan pluri-annuel pour l’emploi). Enfin il va falloir donner des garanties concernant l’arrêt du démantèlement du CNRS.

Pour amplifier la mobilisation concernant ce dernier point, une Assemblée Générale est convoquée au siège du CNRS (3 rue Michel-Ange Paris 16e) ce jeudi 12 février à 10h.

Appelée par SLR et par plusieurs syndicats, elle concerne tous les personnels, quel que soit leur statut, qui travaillent dans des laboratoires associés au CNRS. Nous y prendrons des décisions pour nous opposer plus efficacement au démantèlement de cet organisme.

Par ailleurs, une coordination nationale universitaire débattra le 11 février des suites à donner à la mobilisation.

Nicolas Sarkozy et Valérie Précresse auraient bien tort d’attendre un arrêt spontané de la mobilisation. La colère monte de tous côtés. Pour y répondre il ne suffira pas de proposer un simulacre de médiation ni même de retirer un projet de décret. Nous attendons une réponse globale, sérieuse.

Vous trouverez toutes les informations sur : http://www.sauvonslarecherche.fr/spip.php?article2387

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

Forum sur abonnement

Pour poster un commentaire, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas encore enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?