Accueil > N°64 -septembre 2009 | Par | 30 septembre 2009

Nouvelles victoires de Génération Précaire :

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Nouvelles victoires de Génération Précaire : fin des stages hors cursus et rémunération pour les stages de plus de deux mois.

La rentrée est décidemment chargée pour Génération Précaire... et les bonnes nouvelles se succèdent ! Ces 4 ans de mobilisations portent leurs fruits avec : l’Interdiction des stages hors cursus . Cheval de bataille historique de Génération Précaire, elle a été confirmée par François Fillon vendredi 18 septembre 2009 (http://www.generation-precaire.org/spip.php?article385). "Les stages hors cur sus c’est le syndrome du diplôme Bac+5 en marketing qui ne trouve pas de boulot et qui se ré-inscrit 1ere année de polonais uniquement pour avoir "le droit de faire un stage" mal payé au lieu d’être embauché normalement.." explique Nicolas.

Jusqu’ici ces stages étaient possibles car les inscriptions fictives étaient courantes. Le jackpot pour l’entreprise qui peut s’offrir les services d’un diplômé pour 6 fois moins cher qu’un salarié normal. Avec la crise ces pratiques se multipliaient.

Valérie Pécresse avait jugé prudent d’oublier qu’elle était contre cette situation et le MEDEF souhaitait pouvoir continuer « d’embaucher des gens en stage ». Ils ont perdu, un décret viendra interdire ces stages hors cursus, conformément à la proposition du livre vert proposé par la commission Hirsch. (voir ici sur les débats MEDEF / Hirsch http://www.europe1.fr/Info/Actualite-France/Politique/Chomage-des-jeunes-Hir sch-promet-des-annonces-pour-bientot/%28gid%29/240123)

Génération Précaire entend évidemment être associé à la rédaction de ce décret.

De même devrait être voté lundi le principe de la rémunération des stages à 2 mois contre 3 actuellement. "Ce qui devrait permettre de contrecarrer les stages de 2 mois et 29 jours, particulièrement courants dans l’édition ou la communication" dixit Ophélie. Ces deux mesures ont été reprises dans le texte de la commission spéciale de la loi sur la formation professionnelle tout au long de la vie "http://senat.fr/leg/pjl08-619.html voir article 13bis B)

Ces annonces constituent de bonnes nouvelles. Enfin le gouvernement se décide à prendre des mesures coercitives plutôt que de compter sur les incitations. Les fiascos de la charte des bonnes pratiques ou de la prime pour l’embauche en CDI des stagiaires (http://www.lesechos.fr/info/france/020132814518-l-a-prime-a-l-embauche-de-s tagiaires-ne-fait-pas-recette.htm) illustrent la nécessité de regler par la régulation la question des stages, véritables trous noirs de l’emploi des jeunes.

Mais on est encore loin du compte car il est toujours aussi facile de remplacer un salarié par un stagiaire. "Et avec 1,2 million de stages et plus de 22% de chômage chez les jeunes, les candidats au "bizutage social" sont nombreux" explique Yannick.

C’est pourquoi Génération Précaire continuera de militer pour l’inscription du statut du stagiaire dans le Code du travail (comme pour les apprentis), la limitation de la durée de tous les stages à 6 mois et la mise en place d’un quota de stagiaire de 10% maximum par entreprise.

A bientôt.

L’équipe de Génération Précaire

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

Forum sur abonnement

Pour poster un commentaire, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas encore enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?