Accueil > idées/culture | Par Jean-Baptiste Ferrière | 22 octobre 2007

Panos joue la carte de la diversité

L’Institut Panos Paris a organisé à Radio France, mardi 16 octobre, la rencontre « media en duo pour la diversité ». L’occasion de donner une plus grande visibilité à cette collaboration entre les médias de masse et les média alternatifs. Et de présenter le MediaDiv, premier répertoire des organes de presse issus de la diversité.

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Lancée il y a trois ans par l’Institut Panos Paris, ONG créée en 1986 spécialisée dans l’appui au pluralisme médiatique, l’opération « media en duo pour la diversité » a visiblement porté ses fruits. Une initiative atypique consistant à former des binômes de journalistes complémentaires dans le but de produire des reportages sur des sujets de société comme l’immigration ou le militantisme. « Au départ, l’idée de Panos était de contribuer à la construction d’un rapport plus égalitaire entre les médias dits grand public et les médias issus de la diversité, explique Claire Frachon, chef de projets du programme Migrations internationale et média / Mediam’Rad. Nous avons donc incité Liberation à s’associer à Fumigène, La Vie à Respect magazine, France Culture à Africa numéro 1, France Inter à Radio Orient, Beur FM à RFO, France Info à Radio Campus Dijon... ». Quelque 14 duos se sont ainsi constitués dans l’optique de croiser les regards et les pratiques d’un professionnel des médias indépendants et d’un professionnel des médias dominants. Via des sujets magazine intitulés « le blues des enfants à charge », « militants et croyants : les deux faces d’un engagement », « l’apprentissage de la langue française à l’école », « portraits de retraités maghrébins et antillais », « Seine-Saint-Denis cherche médecins désespérement », « la diversité dans les différents partis politiques, des candidats alibis ? », « Thomas Sankara, 20è anniversaire de son assassinat ».

Une collaboration fructueuse

Et ça marche. Le résultat a été convaincant lors de la présentation de ce partenariat au public dans les studios de Radio France. Chaque duo est venu témoigner des enrichissements et enseignements mutuels qu’une telle pratique a su apporter : retour sur la préparation des interviews, identification des sources communes d’informations, échanges de contacts, montages de reportages audio à deux voix ou rédaction d’articles à quatre mains, puis diffusion en parallèle dans les deux médias associés. Nul doute que chaque journaliste a appris de l’autre. C’est en tout cas ce qui ressort de cette journée avec le souhait aussi de renouveler l’expérience. L’Institut Panos Paris carresse d’ailleurs le rêve d’étendre le projet à l’échelle européenne. « Les médias grand public ont intérêt à collaborer avec les médias à l’audience plus ciblée et inversement, tant sur des aspects tecnhiques que sur des questions de choix éditoraux », résume Reynald Blion, directeur du programme migrations internationales & media / Mediam’Rad de l’Institut Panos Paris.

Pour écouter l’interview de Reynald Blion , cliquer sur

JPEG - 292.6 ko

Pour sa part, le journaliste de Fumigène Raphaël Yem a collaboré avec le journaliste de Liberation Jacky Durand sur une série de six articles intituléé « La banlieue mate Sarkozy ». Soit un retour en banlieue après la campagne présidentielle du candidat de l’UMP. Pour écouter un extrait de son intervention à Radio France , cliquer sur

MP3 - 4.8 Mo

Une alternative au Media Sigle

L’Institut Panos Paris vient également de publier le MediaDiv, premier annuaire des médias des diversités produits et diffusés en France. Au total, c’est plus de 80 titres de presse écrite, 60 sites d’informations en ligne, 80 radios et une dizaine de chaînes de télévision qui sont répertoriés sous forme de fiches synthétiques.

« Cet outil de travail s’adresse d’abord aux professionnels des médias, de la communication et du marketing, aux décideurs politiques et au milieu associatif. Mais il constitue par ailleurs une plate-forme où convergent d’autres regards sur les problématiques contemporaines de l’intégration, la lutte contre les discrimination, l’égalité des chances, et plus largement sur la politique et les relations interculturelles internationales », assure Nedjma Meknache-Boumaza, chargée de mission du programme Mime (Migrations internationales et média). Programme dont l’objectif est « d’accroître le pluralisme des opinions sur les dynamiques des migrations internationales en leur donnant une plus grande visibilité ».

Pour écouter l’interview audio de Nedjma Meknache-Boumaza , cliquer sur

MP3 - 1.3 Mo

titre documents joints

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Sur le même thème

Vos réactions

Forum sur abonnement

Pour poster un commentaire, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas encore enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?