Accueil > économie | Par Simon Grysole | 1er septembre 2006

Profession : Animatrice

Christelle a 42 ans, elle gagne 1 200 net par mois. Elle nous livre son vécu en tant qu’animatrice.

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

« Animatrice n’est pas un métier où on fait de l’argent, mais c’est tellement enrichissant que je crois que c’est ce qui fait que les gens tiennent. Avant, j’ai fait une formation en hôtellerie, en compta, et un peu de droit. Ça m’aide. Il faut savoir que le métier d’animateur est polyvalent. Plus on a appris, mieux on s’en sort. Ça va faire vingt ans : j’ai fait beaucoup de choses, du centre de loisirs, de la maison de jeunes, etc. En tout, de 3 ans à 45 ans. Actuellement, je suis titulaire à plein temps, car j’ai passé le concours d’adjoint administratif option animation. Je suis « responsable de point d’accueil » l’année scolaire, sur deux écoles : j’interviens pendant les temps de repas, pour les études surveillées le soir et la journée du mercredi. En juillet, j’ai été éducateur sportif et en août je suis directrice-animatrice du centre de loisirs qui se déroule dans l’école. Je fais 35 heures annualisées et gagne

1 200 euros, avec une prime de direction de 200 euros en août.

Cet été, dans différents lieux les enfants ont mis en place ce dont ils avaient envie : un coin sportif avec du ping-pong, un coin « farniente », un petit bar pour le goûter, une énorme cabane en carton, etc. C’est à eux, ils gèrent. Ils mettent en place leurs sorties. Nous, on fait en sorte que ça se passe bien, on veille sur eux. Ce qu’on veut, c’est qu’ils deviennent autonomes. Je pense que c’est une bonne conception de l’animation, c’est vraiment la participation de l’enfant à 100 %. Le long de l’année, c’est plus difficile. Par exemple, le mercredi, on commence quelque chose la journée et on le détruit le soir.

J’attaque ma troisième année à la Mairie de Paris. Mais je ne resterai pas. C’est énorme, 25 000 animateurs et tellement d’enfants. Ça demande une certaine organisation. Sur tout le mois d’août, il y a deux jours où on choisit nos activités, le reste nous est imposé . Pour le projet éducatif, la Ville nous donne une feuille de route. C’est énorme à accepter.

En tant qu’animateur, on gère et on porte des choses qui sont très lourdes, dont on ne se rend pas forcément compte. On voit parfois un animateur qui craque. Je leur conseille à tous, quels qu’ils soient, de faire des psychothérapies pour pouvoir s’en sortir. On est soumis à une responsabilité pénale, pour le moindre truc. On risque gros. Et le premier responsable, c’est l’animateur, pas la directrice. On a la nécessité d’être toujours vigilant.

On n’a pas encore une reconnaissance de ce métier. Mais c’est en train de changer. Maintenant on a de vrais diplômes, et d’ici cinq ans on ne sera plus vu comme des rigolos. On n’est pas juste là pour faire des bracelets de perle, faut aussi avoir la faculté de penser. Personne ne se rend compte qu’on a un rôle important au niveau éducatif. On est aussi là pour amener l’enfant à aller vers quelque chose, mais différemment, plus par le jeu ou le travail manuel. Malheureusement, on n’est pas reconnu comme éducateur. Avec les enseignants, c’est souvent le guéguerre : eux, ils ont la science infuse et nous on est des nazes, en résumé. Mais ça change, avec les nouveaux instits qui arrivent. Ils se rendent compte que nous aussi on a une pédagogie.

Pour l’avenir, mon gros projet, c’est d’ouvrir un centre sportif pour des publics qui y ont peu accès : les 3-8 ans et les 14-18 ans. C’est en cours de négociation, il s’appellera les trois R : rando, roller, rugby. C’est un projet professionnel, et un projet de vie aussi. »

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

Forum sur abonnement

Pour poster un commentaire, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas encore enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?