Accueil > Culture | Par Caroline Châtelet | 15 juillet 2010

Réactiver la critique

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Préfacé par le psychanalyste et enseignant en philosophie Bertrand Ogilvie, édité chez l’éclectique Harmattan, l’ouvrage de Diane Scott signale d’emblée sa volonté de dépasser les territoires arpentés par la critique dramatique. Le modeste nom révèle, dans une forme stimulante : articles rendant compte, parfois radicalement, toujours méthodiquement, d’expériences esthétiques :, une réflexion sur les modes d’existence du théâtre. Une parole dont l’élaboration au fil du festival d’Avignon 2009 porte en elle la force de la trajectoire d’une pensée. Dans cet ?’objet-comète’’, la multiplicité d’analyses, en ce qu’elles arrachent le théâtre à son isolement de spécialistes pour interroger, à travers lui, le politique, nous encouragent à leur fréquentation régulière.

Diane Scott, Carnet critique, Avignon 2009, éd. L’Harmattan, collection L’Art en bref

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

Forum sur abonnement

Pour poster un commentaire, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas encore enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?