Accueil > Culture | Par Julia Moldoveanu | 1er mai 2006

Résonances/ Jack Spicer

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Pourquoi lit-on autant de poésie aux Etats-Unis ? Les cent dernières années, on a autant lu Pound, Whitman, Olson que Faulkner ou Salinger. A lire Jack Spicer (1925-1965), on trouvera peut-être la raison : « Lune vivante, citrons vivants, garçons dans des maillots de bain bleus vivants. Le poème est un collage de réel. » Spicer rompt avec le souffle du poème long, qui emprunte les contours du mythe américain, pour des touches plutôt impressionnistes. Mais « Il n’y a, vraiment, aucun poème isolé » . Ils doivent « créer des résonances » . Toute la poésie de Spicer est liée à ces résonances, il invoque et écrit, entre deux poèmes, des lettres à des poètes éloignés dans le temps ou dans l’espace, qui le ressourcent ou l’irritent, compagons de route de ses ébats avec le langage. L’écriture sous dictée, mais pas la dictée automatique des surréalistes, car il a la conviction profonde que ce sont des fantômes qui dictent ses poèmes. Le langage, indépendant du poète, vit sa vie, le leurre jusqu’à le faire mourir, « c’est mon vocabulaire qui m’a fait cela » .

Ces poèmes sont-ils « mieux qu’une sorte de miroirs »  ? Plutôt une radio qui capte toutes les bandes, même les interférences. Lorca, la mort de Marilyn Monroe, le Saint-Graal, la mort de Kennedy, Rimbaud, Billy the Kid, Buster Keaton, les « prévisions de base-ball, 1er avril 1964 » . « Les Beatles, dénués de forme et de couleur mais plein d’images, jouent/dehors dans le salon » . Les techniques de la radio, du cinéma, de la photo : collage, mixage, montage, et, au delà, la vie. Magique.

Julia Moldoveanu

Jack Spicer , C’est mon vocabulaire qui m’a fait ça , traduit de l’anglais par Eric Suchère, préface de Nathalie Quintane, éd. Le Bleu du Ciel, collection américaine, 23 euros./

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

Forum sur abonnement

Pour poster un commentaire, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas encore enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?