Accueil > écologie | Par Emmanuel Riondé | 1er décembre 2011

Santé au travail, les pesticides dans le viseur

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Ce n’est pas une bonne nouvelle pour les fabricants
de pesticides
 : à partir de décembre,
la maladie de Parkinson pourra être reconnue
comme maladie professionnelle chez les agriculteurs.
La Commission supérieure des maladies
professionnelles en agriculture (Cosmap) a
en effet donné son accord, le 1er juin dernier,
pour la création d’un nouveau tableau portant
sur les « maladies neurodégénératives liées
aux produits phytosanitaires ».

Cette avancée
importante ouvre le nécessaire et urgent débat
sur les conséquences de l’usage des produits
chimiques et agents cancérogènes, mutagènes
ou reprotoxiques sur la santé des paysans.
On peut dire merci à la Fédération nationale
agroalimentaire et forestière de la CGT d’avoir
porté le fer sur cette question. Car, tout à nos
angoisses (légitimes) de bien faire manger bio
nos petits zenfants, les citoyens-responsables-indignés-
amapistes que nous sommes avaient
presque oublié que les premiers exposés aux
saloperies pulvérisées dans les champs français
sont les paysans et notamment ceux qui sont sur
le terrain : salariés agricoles, petits exploitants,
saisonniers, etc.

Leurs employeurs « agromanagers
 », eux, sont un poil moins concernés.
D’ailleurs, le syndicat qui les représente le
mieux, la FNSEA, a voté contre la création de
ce tableau… Raté pour cette fois, messieurs.

Portfolio

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

Forum sur abonnement

Pour poster un commentaire, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas encore enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?