Accueil > Migrations | Par Jean-Baptiste Ferrière | 1er avril 2008

Uni-e-s contre l’immigration jetable, RESF et les collectifs de sans-papiers appellent à manifester

Une journée d’action est prévue le 5 avril pour protester contre la politique sur l’immigration menée par le gouvernement.

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

L’union fait la force. Mardi 1er avril 2008, l’UCIJ, RESF et les Collectifs de sans-papiers ont tenu dans les locaux de la Ligue des droits de l’Homme une conférence de presse présidée par Dominique Guibert de la LDH, annonçant la mobilisation nationale du samedi 5 avril. La manifestation parisienne partira de la Place d’Italie à 14h30. Au nom des organisateurs ont pris la parole pour expliquer le sens de leur soutien à la manifestation : Jean-Pierre Alaux du Gisti pour l’UCIJ, Ali El Baz de l’ATMF pour les associations issues de l’immigration, Seghir Boussad pour les Collectifs de sans-papiers, Pierre Cordelier pour le réseau RESF, David de Pas du Syndicat de la magistrature pour l’appel des avocats et des juges, Michel Motu de la CGT pour le Collectif immigration fonction publique.

« Nous manifesterons pour protester contre une politique de l’immigration indigne et meurtrière, pour réclamer un changement radical de politique en vue de construire une société française respectueuse des droits de tous et de ses engagements internationaux », a indiqué Dominique Guibert de la LDH. Et d’ajouter : « La France est sous la gouvernance d’une droite dure et cynique qui ne craint pas de proclamer sans vergogne son "humanisme" mais qui conduit une politique ciblant l’immigration, présentée comme un danger responsable de tous les maux dont souffre le pays. Ainsi désignés, les étrangers - avec ou sans papiers - tous boucs- émissaires, vivent dans l’ère du soupçon institutionnalisé. Et l’on détourne ainsi l’opinion des vrais problèmes : partage de la richesse et limitation des inégalités, maintien des services publics et de la solidarité, retraites, logement, protection sociale et médicale, précarité... ».

Peur permanente du contrôle et de l’expulsion

La société démocratique et solidaire à laquelle Uni-e-s contre l’immigration jetable, RESF et les collectifs de sans-papiers aspirent exige : la suppression du ministère de l’identité nationale, l’arrêt de la chasse aux sans papiers, l’arrêt des expulsion et la fermeture des centres de rétention, l’arrêt des poursuites contre les soutiens des sans-papiers, l’abandon des projets de juridiction spéciale pour les étrangers et les quotas, le droit au logement, à la santé, à l’éducation et au travail pour toutes et tous, la régularisation des sans-papiers, une politique d’accueil des étrangers leur permettant de vivre dignement en France et la mise en oeuvre d’une autre politique européenne, à l’opposé de l’Europe forteresse.

Pour Pierre Cordelier, militant au sein du Réseau éducation sans frontières (RESF), une telle situation n’est plus tenable : « Les sans papiers et leurs enfants (es petits comme les jeunes majeurs et les étudiants) vivent dans la peur permanente du contrôle et de l’expulsion. Des hommes et des femmes dont le seul crime est d’être sans papiers sont enfermés dans des conditions honteuses dans les Centres de rétention administrative (CRA), ces « horreurs de la République » que dénonçait le rapport Mermaz en 2001. En 2007, ces centres ont vu passer près de 300 mineurs (y compris des nouveaux nés) plus de 24 000 sans papiers ont été expulsés vers des pays où pour nombre d’entre eux leur vie même était menacée. Des familles sont brisées, des enfants arrachés à leur école », a-t-il déploré.

Entretiens audio :

Pour écouter l’interview de Pierre Cordelier, militant à RESF , cliquer sur

MP3 - 6.6 Mo

Pour écouter l’interview de Jean-Pierre Alaux, chargé d’études au Gisti et porte-parole de Uni-e-s contre l’immigration jetable , cliquer sur

MP3 - 2.5 Mo

Pour écouter l’interview d’Arlette Laguiller, porte-parole de Lutte ouvrière , cliquer sur

MP3 - 2.1 Mo

titre documents joints

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

Forum sur abonnement

Pour poster un commentaire, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas encore enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?