Accueil | Par Emmanuel Riondé | 4 juin 2013

La Turquie et le monde

Hérodote

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

C’est le moment ou jamais de se plonger dans la dernière livraison d’Hérodote consacrée à la Turquie. Comme le veut cette revue, le pays est ici soumis à une grille de lecture géopolitique par des chercheurs, politologues, économistes, juristes et autres spécialistes de la région. Les enjeux internationaux ne manquent pas pour le cœur de l’ex-empire Ottoman : intégration européenne, question kurde, relations avec les pays arabe, relation avec Israël, rôle et fonction au sein de l’Otan, question chypriote...

Dirigée par les islamistes de centre-droit de l’AKP depuis 2002 - avec l’ancien maire d’Istanbul Recep Tayyip Erdoğan comme premier ministre depuis 2003 -, la Turquie connaît depuis plus de dix ans une forte croissance économique. Alors que les pays voisins, notamment ceux de la façade européenne, sont plongés dans la crise, cette bonne santé contribue à en faire une incontestable « puissance régionale émergente » (introduction de Béatrice Giblin).

Au-delà des articles spécifiquement consacrés à la place d’Ankara sur l’échiquier mondial (y compris à travers ses séries télévisées, article de Julien Paris) et régional (« La Turquie : retour au Moyen-Orient » de Artik Özge), on y trouvera des contributions pouvant éclairer sur la situation actuelle. L’un sur l’économie turque proposant « trois scénarios à long terme » (Esen Çağlar), permet de faire le point sur la réalité économique du « modèle turc » et ses perspectives. Un autre consacré au « processus de création d’une nouvelle Constitution », initié en novembre 2012, rappelle que « à l’heure actuelle, la Turquie n’est pas une véritable démocratie » (Riza Turmen). Un article enfin, qui conclut l’ouvrage, apparaît tout particulièrement pertinent à la lumière de ce qui se passe depuis le 31 mai : se penchant sur les enjeux de l’édification du troisième pont du Bosphore, il s’intéresse à « l’aménagement du grand Istanbul : entre ambitions géopolitique mondiale et enjeux fonciers locaux. » (Yoann Morvan). L’auteur évoque notamment une « situation de tensions territorialisées [entre différents acteurs stambouliotes] [ayant] des allures de véritable bombe sociale, que cependant l’AKP parvient bon gré mal gré à désamorcer, pour l’instant ». Il semble que cet « instant » est désormais dépassé.

Géopolitique de la Turquie

Revue de géographie et de géopolitique Hérodote

1er trimestre 2013, n°148. Ed. La découverte, 22 €, 220 p.

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

Forum sur abonnement

Pour poster un commentaire, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas encore enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?