Accueil | Par Jérôme Saliou | 25 avril 2013

La fille

de Christophe Blain & Barbara Carlotti

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Au départ ça semble être une drôle d’idée cette affaire. Un projet entremêlant bande dessinée, texte, musique et lecture dans une volonté de transversalité artistique et une envie de décloisonnement des styles, ça semble calibré pour un dossier de demande de subvention culturelle. Autant dire pas la joie. Concrètement ça donne un livre format bande dessinée, sans beaucoup de bande dessinée, avec un texte à la mise en page très très aérée et des illustrations pleine page accompagné d’un CD de lecture du texte entrecoupé de chansons. Il faut tranquillement s’installer près d’une chaîne, mettre l’album et adapter sa lecture au disque. L’histoire, délirante, est celle d’un cow-boy qui grandit très vite dans un monde d’Amazones meurtrières en Harley Davidson, sauvé par une belle rousse en Triumph, qui découvre le sexe, le cinéma et la lecture dans une fuite effrénée et une quête sans but. On pense à Easy Rider de Denis Hopper, à Faster Pussycat Kill Kill de Russ Meyer. On pense aussi à ces belles histoires d’amour basée sur un rendez-vous raté. Les filles sauvages, par essence, ne peuvent pas s’installer dans la quiétude du quotidien. Un des atouts du projet, c’est la voix de Barbara Carlotti. Elle lit vraiment divinement bien. Un vrai plaisir. Même l’intégrale du séminaire Lacan, je serais preneur. L’autre atout, c’est le dessin de Christophe Blain. On le savait déjà, cet auteur n’a pas son pareil pour fabriquer des ambiances et des personnages de façon quasi immédiate et ce n’est donc pas un problème que ses planches, superbes, n’illustrent qu’une partie du texte. Le petit bémol viendrait plutôt de la bande son. Les voix des différents personnages sont bizarrement compressées et paraissent bien ternes et surjouées par rapport à celle de Carlotti. Et les effets sonores sont un peu trop illustratifs. Mais ce n’est pas bien grave et ça n’empêche en rien de se laisser absorber, les yeux et les oreilles concentrés, par l’histoire. Ce qui ne m’était pas arrivé depuis Pierre et le loup de Prokofiev, il y a déjà si longtemps.

La fille (avec 1 CD audio), Christophe Blain & Barbara Carlotti, Gallimard, 77 pages, 29,90 euros.

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Du même auteur

Vos réactions

Forum sur abonnement

Pour poster un commentaire, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas encore enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?