Accueil | Par Jérôme Saliou | 7 mai 2013

Les rois du rock,

Thierry Pelletier

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Comment le rockeur a-t-il pu devenir à ce point un cœur de cible de la grande industrie culturelle ? Alors qu’il y a une petite quinzaine d’années seule une poignée de titres faisait le plaisir du fan à l’affût du moindre écrit, même mauvais, voilà qu’aujourd’hui il ne se passe pas un mois sans que sorte pléthore de livres liés au sujet. Biographies, autobiographies, historiques de mouvements musicaux divers, reportages gonzo, analyse du secteur, tout le monde y va de sa petite production. A ce point là, c’est que ça doit être rentable. C’est que nous devons être nombreux à garder le contact avec le monde bouillonnant du rock’n’roll via un bon disque sur la platine et un livre idolâtre, le cul dans le canapé. Et oui, nous en sommes là, à chercher notre passion adolescente par procuration. On savait qu’on allait mal vieillir. Et de la pire façon qui soit, en faisant semblant d’être encore un peu jeune. L’âge c’est dans la tête et toutes ces foutaises. Ben voyons. On a l’âge de nos artères, point barre. Toutes ces productions tendent à la fétichisation, élément de base de la culture rock’n’roll où le visuel vaut le son, où le parcours vaut l’oeuvre. Thierry Pelletier, lui, attaque le sujet côté rue. Paris et banlieue début des années 1980. Une scène pré-alternative sous forte influence fifties, de la défonce, de la frustration sexuelle, de la violence, une grosse marrade tragique. Aux antipodes du business musical, son rock’n’roll il le raconte au quotidien, entre anecdotes absurdes et portraits attachants. Une plongée dans sa rue des maléfices où tout le monde a une telle soif de vie que la mort est partout. C’est une belle quête romantique que cette fuite de la médiocrité ambiante, sincère mais évidemment perdue d’avance, à laquelle il nous fait participer. On en oublierait presque nos propres renoncements. Presque.

Les rois du rock, Thierry Pelletier, éd. Libertalia

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Du même auteur

Vos réactions

Forum sur abonnement

Pour poster un commentaire, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas encore enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?