Accueil > N°21 - Mai 2012 | Par Emmanuel Riondé | 29 mai 2012

Cher uranium

Raphaël
Granvaud

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

La France puise un tiers de
l’uranium nécessaire à ses cinquante-
huit centrales dans le
sous-sol du seul Niger. Ce « Dossier
noir » donne les clés (historique,
politique, économique) de l’
intérêt nucléaire de la France pour le
continent africain. Par la grâce
de quels accords et avec quelles
conséquences, sociales et écologiques,
Areva prend-elle l’uranium
nigérien ? Les réponses à
ces questions n’étant pas très
jolies, le géant français du nucléaire, qui prospecte aussi sur le continent pour y vendre de l’atome,
s’emploie à se façonner
une image irréprochable. Bien
écornée ici par Raphaël Granvaud
qui, après Que fait l’armée française en Afrique (2009) poursuit son travail de
mise en lumière des ombres de
la présence française en Afrique.
Salutaire.

Areva en Afrique, une face cachée
du nucléaire français

de Raphaël
Granvaud

Dossiers noirs (24) de
Survie, éd. Agone, 260 p., 14 €.

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

Forum sur abonnement

Pour poster un commentaire, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas encore enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?